Le nouvel appel à manifestation d’intérêt de la Région Ile-de-France pour accélérer l’engagement des territoires franciliens

Le nouvel appel à manifestation d’intérêt de la Région Ile-de-France pour accélérer l’engagement des territoires franciliens

Pour la seconde fois, la Région Ile-de-France lance son appel à manifestation d’intérêt intitulé « Territoires franciliens circulaires », portant cette année, sur la thématique de l’Ecologie Industrielle et Territoriale.

Lié à la nouvelle stratégie en faveur de l’économie circulaire adopté par la Région en septembre 2020, voulant favoriser le réemploi, la sobriété, la durabilité, la consommation responsable et la souveraineté économique, cette AMI s’inscrit dans les objectifs de l’Ile-de-France d’inscrire tous ses territoires dans l’économie circulaire. À la clef suite à une candidature validée : « un accompagnement technique et méthodologique aux acteurs souhaitant construire une démarche d’EIT sur les flux de matières. Il s’adresse à tout type de démarches, qu’elles soient avancées ou encore en cours de construction », précise la Région sur son site.

La candidature est possible pour les collectivités, les acteurs privés et les associations jusqu’au 7 avril

- candidature ici -

 

La Région a également listé 7 grands projets en économie circulaire qui se tiennent sur son territoire :

  • La communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise s’engage dans la mobilisation et la mise en relation des entreprises de son territoire pour développer des synergies (mutualisation de services et d’approvisionnement, coopération pour la gestion des déchets).
  • La Chambre de commerce et d’industrie Versailles-Yvelines renforce les démarches d’EIT par la formalisation de synergies existantes sur l’écoparc des Cettons pour déployer l’économie circulaire.
  • L’association des Deux Rives, quartier circulaire approfondit sa démarche d’économie circulaire par une animation renforcée, une concrétisation des synergies d’entreprises tertiaires (mutualisation de livraison, déchèterie fluviale partagée…) et la mise en place d’indicateurs de suivi.
  • L’association, de prévention du site de la Villette souhaite lancer un diagnostic de flux de matières/déchets et créer des synergies entre les acteurs du parc.
  • La communauté portuaire Seine Aval lance un audit des besoins des acteurs économiques sur le port de Gennevilliers, puis prévois un accompagnement pour la concrétisation de synergies.
  • L’établissement public territorial Paris Terres d’Envol met en place un diagnostic des flux matières/déchets sur la zone d’activité économique Paris Nord 2.
  • La ville de Stains souhaite développer l’EIT entre des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) déjà mobilisés, en particulier dans les secteurs de l’ameublement et de l’alimentation.

Trouvez plus d’informations ici


D’après le site de l’Ile-de-France


Crédit photo : Pexels

Partager :
1734
Auteur de la page

Arthur Bonglet

Community manager