2 entreprises circulaires sur 3 ont bien résisté à la crise du coronavirus

La crise du coronavirus a eu un impact énorme sur notre économie. Jusqu'à 98% des entreprises classiques ont connu de graves problèmes. Ce chiffre ressort d'une enquête (disponible en néerlandais uniquement) réalisée par la Flandre circulaire et le centre de connaissances VITO. Les choses sont différentes avec les entreprises circulaires. Deux sociétés circulaires sur trois (66%) déclarent ne pas avoir été gênées par les pénuries lors de la crise du coronavirus. L'économie circulaire s'avère être un vaccin efficace lors de crises inattendues.

Plus de 540 entreprises et organisations ont achevé l'enquête sur la Flandre circulaire et VITO en mai et juin. Cette enquête a exploré comment les entreprises, les gouvernements et les organisations à but non lucratif regardent les derniers mois, l'avenir et le rôle de l'économie circulaire dans la reprise. Les résultats de l'enquête (en néerlandais uniquement) ont été présentés aux experts d'Essenscia, Agoria, Bond Beter Leefmilieu, VITO et Circular Flanders lors de la table ronde VITO Connect.

La Flandre voit les opportunités de l'économie circulaire

Il y a clairement un soutien à l'économie circulaire en Flandre. Les entreprises, les institutions et les organisations à but non lucratif sont conscientes que l'économie circulaire a non seulement un effet bénéfique sur l'environnement et le climat, mais confirment également que les stratégies circulaires créent de nouvelles opportunités d'emploi et rendent notre économie moins dépendante de l'importation (incertaine) de matières premières .

Les entreprises circulaires se portent mieux dans la crise

Quelles pénuries les entreprises ont-elles connues lors de la crise ? Principalement des pénuries de matières premières, de composants, une baisse de la demande des clients et des difficultés de financement.

Deux entreprises sur trois appliquant une stratégie plus circulaire ont répondu dans l'enquête qu'elles n'avaient pas connu de pénurie. Dans les entreprises classiques, pas moins de 98% ont été confrontés à des pénuries.

Les entreprises circulaires qui ont connu moins de pénuries semblent se concentrer sur les chaînes d'approvisionnement locales et sur l'utilisation réduite de matériaux pour fabriquer et livrer leurs produits et services au client

Circulaire = résilient

Les principaux facteurs de réussite d'une économie circulaire semblent également être ceux qui rendent une entreprise plus résistante aux chocs: locales et connectées, créativité et coopération.

1. Locales et connectées: 90% des répondants ont déclaré que l'économie circulaire rend moins dépendants des importations (incertaines) de matières premières. La réutilisation des matières premières que nous avons présentes sur nos territoires, également appelées mines urbaines, est au cœur de l'économie circulaire.

2. Créativité: l'innovation est cruciale et ne se limite pas à l'aspect technologique. 8 répondants sur 10 pensent que ces modèles commerciaux circulaires gagneront en importance au cours des cinq prochaines années.

3. Collaboration: 87% des répondants sont convaincus que l'économie circulaire conduit à plus de collaboration entre les entreprises.

Conclusion: durabilité et résilience vont de pair

Karl Vrancken (VITO): "Avec ce projet, nous avons voulu explorer la relation entre l'économie circulaire d'une part et la performance des entreprises en situation de crise soudaine, et leur résilience d'autre part. Si la durabilité est notre objectif à long terme, l'économie circulaire est un moyen d'y parvenir. Cependant, nous n'aurons pas d'économie circulaire si toutes les initiatives circulaires échouent au moindre accroc. Notre voie vers la durabilité est de préférence économiquement robuste. C'est pourquoi il est encourageant de voir que les entreprises qui adoptent des stratégies plus circulaires connaissent également moins de déficits et font état d'une plus grande résilience. "

Brigitte Mouligneau (Flandre circulaire): "Nous apprenons de cette enquête et de la table ronde qu'il existe un besoin encore plus grand d'un cadre politique sans ambiguïté et stimulant, d'un soutien et d'investissements publics dans l'économie circulaire."

Source: VITO

Modéré par : Lou Tamaehu-Plovier

Autres actualités dans "Information"

Le Royaume-Uni cible 65% des déchets de recyclage municipaux d'ici 2035

Publié le 06 août 2020 - 16:06

Suivant l'exemple de l'Union Européenne, le Royaume-Uni a publié la semaine dernière son propre "Circular Economy Package", réaffirmant son engagement à recycler 65% des déchets municipaux d'ici 2035 en exposant son approche pour tran (...)

Alliance de RECYC-QUÉBEC et Circle Economy pour l'étude de la circularité de l'économie québécoise

Publié le 04 août 2020 - 20:11

La firme européenne Circle Economy, référence mondiale en économie circulaire s'allie avec RECYC-QUÉBEC afin d'étudier la circularité de notre économie québécoise, une démarche applaudie par Québec Circulaire. Source: RECYC-QUÉBEC (...)

Les déchets de construction et les vieux pneus combinés pour créer un matériau routier durable

Publié le 03 août 2020 - 22:08

Les chercheurs ont mélangé des pneus usagés avec des gravats de construction pour créer un matériau de construction routière durable qui, selon eux, pourrait réduire les énormes quantités de déchets générés par le secteur de la constr (...)


  • Publié le 15 juil. 2020 - 00:00 GMT
    par Lou Tamaehu-Plovier|Quebeccirculaire.org
    Vue 849 fois




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités