5 étapes pour implanter l'économie circulaire à l'échelle mondiale

Selon un article paru dans la revue Nature, le système économique actuel, qualifié de « linéaire », présente de nombreux défauts, dont la production d'une quantité considérable de déchets, le fort rejet dans l'atmosphère de gaz à effet de serre, le gaspillage ainsi que l'épuisement des ressources. 

Au cœur du concept d'économie circulaire, les réseaux permettent de mettre en lien les compagnies et les consommateurs afin de maximiser l'utilisation des ressources et de réduire ainsi les pertes. Ce type de réseau existe déjà; par exemple, la Chine et la Corée du Sud pratiquent l'économie circulaire dans des parcs industriels où les entreprises connectent leurs chaines logistiques et réutilisent ou recyclent les matériaux communs. Cependant, ces réseaux d'économie circulaire restent des initiatives isolées les unes des autres qui ne peuvent faire contrepoids au géant qu'est l'industrie mondiale.

Bien qu'il n'existe pas d'effort international pour intégrer les diverses approches d'économie circulaire, certaines industries tentent déjà de suivre, à l'échelle mondiale, les flux des matériaux ou d'utiliser leurs déchets pour produire de l'énergie. C'est le cas par exemple de 24 compagnies de l'industrie du ciment qui ont remplacé 13 % de leurs combustibles primaires par les combustibles produits par le traitement des déchets. Elles ont ainsi réduit leurs émissions de 17 millions de tonnes de CO2 par année.

Toutefois, le manque de données précises et traçables sur les mouvements et réserves de matériaux ainsi que sur les coûts et rendements reste un défi majeur. Les auteurs recommandent donc une initiative dirigée par les Nations Unies pour faire avancer l'économie circulaire à l'échelle mondiale.

La réussite d'un tel projet nécessiterait toutefois le soutien d'une multitude d'acteurs, dont le Forum économique mondial, les pays du G20, le secteur industriel, les organisations non gouvernementales et les populations.

Cette stratégie mondiale pour l'économie circulaire devrait, selon l'article, comporter cinq étapes :

1

Établir une base de données mondiale permettant d'appréhender les liens entre les diverses utilisations des ressources

2

Établir une plateforme d'échange d'informations sur l'économie circulaire 

3

Mettre en place des alliances internationales dans le but de promouvoir une expérimentation de l'économie circulaire à grande échelle

4

Développer et harmoniser les standards de mesure, de suivi et de comptabilité des résultats

5

Concevoir des méthodes pour assurer, à l'échelle mondiale, l'application des réglementations, le règlement des différends et la mise en place de sanctions

 

Une telle initiative pourrait d'ailleurs contribuer à la réalisation de nombreux objectifs de développement durable.

Pour en savoir davantage sur ce sujet : How to globalize the circular economy

 

Crédit photo : Suzy Hazelwood
Auteur : Ministère de l'Économie et de l'Innovation 

Source : Ce texte est un extrait intégral de l'article "L'économie circulaire, d'une approche fragmentée et à une approche globale", paru dans le bulletin de veille VECTEURS, Édition du 4 Février 2019.

Modéré par : Ariane Legault

Autres actualités dans "Documentation"

Guide pour la planification et la gérance de chantier – La réduction à la source des matériaux et résidus de construction

Publié le 21 mai 2019 - 12:23

Le Conseil du bâtiment durable du Canada – Québec (CBDCa-Qc), est heureux d’annoncer la publication officielle du Guide pour la planification et la gérance de chantier « La réduction à la source des matériaux et résidus de constructio (...)

Circular economy potential for climate change mitigation

Publié le 23 avril 2019 - 14:53

Texte entièrement repris de Deloitte.  Dans l’enquête Circular economy potential for climate change mitigation, Deloitte Développement Durable a développé une méthode pour évaluer l’empreinte carbone liée à la fabrication des produits (...)

Dossier transition énergétique - L'énergie au Québec

Publié le 10 avril 2019 - 16:58

Article rédigé par Johanne Whitmore dans Revue de Gestion HEC Montréal.  Quel est le portrait énergétique du Québec ? Si nous le comparons aux autres pays, le Québec se situe au sommet du classement des régions les plus énergivores (...)


 Politique et réglementation
 Gouvernance
  politiques
  technologies
  économie circulaire
  international




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités