Ces plateformes qui s'occupent de votre approvisionnement responsable en production textile

Chaque année, 100 milliards de nouveaux vêtements sont produits tandis qu'un camion rempli de vêtements est brûlé ou enfoui dans une décharge chaque seconde. Il est essentiel de repenser nos modes de consommation, mais également de production, et c'est ce que propose ces plateformes aidant les producteurs et les consommateurs de textile à adopter l'économie circulaire. 

Approvisionnement responsable

Au Québec, la plateforme C'est beau se démarque par sa volonté de s'inscrire dans un circuit court localisé au Québec, mettant en avant son approvisionnement responsable et le recyclage de ses matières: "On est fier que nos vêtements soient faits de matière biologique et recyclée dans une manufacture québécoise syndiquée et que nos objets soient le fruit du travail d’artisans d'ici, et ce, depuis le premier jour. Notre prochain objectif; remplacer le coton biologique par l'utilisation du chanvre comme matière première de nos vêtements, et ce, sans impacter le prix."

Teemill est quant à elle une plateforme de vente de vêtements en ligne qui s'inscrit dans l'économie circulaire en mode. "Nos produits et emballages sont fabriqués à partir de matériaux naturels, pas de plastique. Et chaque produit que nous fabriquons est conçu pour nous être renvoyé lorsqu'il est usé. Ainsi, nous fabriquons de nouveaux produits à partir du matériau que nous récupérons et le cycle lui-même est renouvelable. Nos produits sont conçus pour être retournés et refaits, neufs ou anciens, encore et encore et encore. Un matériau pur permet une remise à neuf et signifie des produits plus doux et non nocifs pour l'environnement. "

Chaîne de valeur

Teemill s'est concentré sur la création d'une chaîne de valeur circulaire, son modèle d'affaires reposant sur la mise à disposition de celle-ci au plus grand nombre à travers sa plateforme. Elle pousse ainsi le concept d'économie de fonctionnalité aux chaînes de production, en permettant le partage de celle-ci entre plusieurs designers.

"D'énormes problèmes appellent d'énormes solutions. Nous avons donc créé une plateforme pour partager en ligne l'accès à notre chaîne d'approvisionnement circulaire. Teemill signifie que toute personne disposant d'une connexion Internet peut utiliser gratuitement nos systèmes et créer sa propre marque. 

Notre technologie automatise la prise de décision complexe requise pour exécuter une chaîne d'approvisionnement en temps réel pour les dizaines de milliers de startups, de marques et d'organismes de bienfaisance connectés à notre usine via le cloud. Dans notre processus moderne, les produits ne sont fabriqués qu'en temps réel - dans les secondes qui suivent leur commande - il n'y a donc pas d'inventaire de déchets.

Comme Airbnb ou Uber, la technologie moderne perturbe l'industrie de la mode et pour nous, une application consciencieuse de la technologie signifie que nous pouvons faire de la mode durable une réalité. L'avenir de la mode est circulaire et nous le construisons aujourd'hui sur le cloud."

Dans la même logique, la plateforme C'est beau quant à elle vient d'annoncer son nouveau service "tout-en-un" afin que les entreprises Québécoises puissent avoir accès à des vêtements à l'effigie de leur organisation, abordables et faits au Québec.

La circularisation du textile au Québec

Au Québec, on consommerait près de 343 000 tonnes de produits textiles neufs par année. Ces chiffres ont été estimés par MUTREC, regroupement de chercheurs et d’organismes dont la mission est de soutenir la transition de l’industrie textile québécoise vers une économie circulaire, avait travaillé sur la valorisation des multiples gisements de textiles résiduels. Découvrez ici leur rapport. 

Texte traduit en partie de Teemill

 textile

Modérateur

  • Dernière modération le 05/03/2020 - 17:22

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     textile