Considérer l'écoconception plutôt que les emballages compostables et biodégradables

 
Éco Entreprise Québec et Solinov proposent un premier rapport québécois pour éclairer la question suivante: les emballages compostables et biodégradables sont-ils aussi verts qu'on le pense?

Le document dévoile le fruit de plusieurs mois de recherches et d’analyses, présentant un état des lieux de l’usage et de l’impact en fin de vie des emballages de plastique compostables et biodégradables et les enjeux environnementaux posés par ceux-ci. On constate notamment qu’une large proportion de ces emballages se retrouve à l’élimination puisque les systèmes de gestion des matières résiduelles en place ne sont pas en mesure de les traiter. 

Les emballages de plastiques compostables et biodégradables sont très difficiles à différencier d’autres plastiques lors du tri par le citoyen et dans les installations de compostage industriel, d’autant plus que ces nouveaux matériaux ne se dégradent souvent pas assez rapidement ou complètement.

-Marie-Hélène Gravel, Ing., M. Ing., chargée de projet chez SOLINOV et co-autrice du rapport.  

Geneviève Dionne, directrice, Écoconception et économie circulaire chez ÉEQ constate les questionnements de plus en plus fréquents des entreprises à propos des emballages dits compostables ou biodégradables. Or, l’affirmation « biodégradable » ou « compostable » qui apparaît sur un emballage est une autodéclaration environnementale. Elle n’est pas vérifiée par une tierce partie indépendante (sauf si l’emballage est certifié); on peut ainsi se questionner sur la réelle biodégradabilité et compostabilité d’un emballage identifié comme tel par son fabricant. 

« Pour faire de meilleurs choix d’emballage, il importe d’avoir en tête le produit qu’il contient et qu’il protège. L’écoconception est une approche qui tient compte du cycle de vie de l’emballage et du produit, de l’approvisionnement jusqu’à la fin de vie utile de cet emballage, et ce, à l’échelle systémique. L’écoconception favorise l’identification de pistes d’amélioration qui permettent d’écarter les solutions inadéquates comme les emballages de plastique compostables », explique Geneviève Dionne. 

CONSULTER LE RAPPORT

 Analyse du Cycle de Vie
 Formation et sensibilisation
 Recherche et développement
 Zéro déchet, plan de gestion des matières résiduelles
 Écoconception
 Éco Entreprise Québec
 Emballages
 Composte
 Biodégradable

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Dernière modération le 26/04/2021 - 22:41

    Auteur de la page

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Dernière modification de l'auteur le 26/04/2021 - 22:41

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse du Cycle de Vie
     Formation et sensibilisation
     Recherche et développement
     Zéro déchet, plan de gestion des matières résiduelles
     Écoconception
     Éco Entreprise Québec
     Emballages
     Composte
     Biodégradable