L'IRME UQAT-Polytechnique génère de nouvelles connaissances en lien avec la restauration de sites miniers et l'économie circulaire

 

Rouyn-Noranda, le 29 octobre 2020 – La bonification des connaissances portant sur la restauration des sites miniers se poursuit à l'Institut de recherche en mines et environnement de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et Polytechnique Montréal (IRME UQAT-Poly). L'industrie minière doit restaurer les sites en utilisant des méthodes efficaces qui, bien entendu, visent à empêcher la contamination de l'environnement. Or, l'industrie vise de plus en plus à valoriser des rejets miniers générés pendant l'exploitation comme matériaux utilisés pour la restauration des sites. Une telle approche s'accorde avec les principes d'économie circulaire, puisqu'elle vise à optimiser l'utilisation des ressources tout en réduisant l'empreinte environnementale. En effet, en réutilisant des rejets miniers pour la restauration, cela évite de prélever davantage de matériaux provenant du milieu naturel environnant.  

Dans l'étude présentée par le doctorant en génie minéral, Alex Kabambi Kalonji, il a été démontré que la réutilisation de matériaux miniers (stériles ou résidus miniers) peu réactifs (c'est-à-dire non générateur de contaminants) placés sur des résidus miniers fortement réactifs (source de contaminants) peut être efficace pour réduire le flux d'oxygène vers les résidus réactifs et ainsi limiter la contamination de l'eau. Plus spécifiquement, l'étude a démontré qu'une méthode de restauration appelée couverture à effet de barrière capillaire (CEBC)  constituée de matériaux miniers non réactifs est efficace pour réduire le flux d'oxygène, et ce, à l'échelle du laboratoire et du terrain. Quant aux contaminants solubles tels que les métaux, la CEBC a permis de réduire leurs concentrations de 95 % à 100 %. Toutefois, il a été démontré que pour la restauration de résidus fortement réactifs, même si l'on réduit de façon importante la génération de contaminants, il est difficile de maintenir les concentrations de ces derniers en dessous des limites réglementaires. L'étude a aussi démontré que des rejets de concentrateur non générateurs de contaminants pouvaient être utilisés pour dévier l'eau dans des pentes constituées de stériles miniers.

En effet, pour éviter la génération d'un drainage minier contaminé dans des pentes constituées de stériles miniers, on peut viser à limiter l'infiltration d'eau à l'intérieur de celles-ci. Dans cette étude, il a été démontré qu'une couche faite de résidus miniers non réactifs a laissé infiltrer moins de 2 % des précipitations que l'on observe lors d'une année normale. De plus, lorsque des conditions artificielles de précipitations intenses ont été appliquées, le recouvrement fait de résidus miniers non réactifs a laissé infiltrer seulement entre 5 % et 10 % des précipitations, démontrant ainsi leur potentiel pour contrôler les infiltrations d'eau dans des pentes de stériles miniers.

Soulignons que le programme de doctorat en génie minéral de l'UQAT est offert en extension en vertu d'une entente avec Polytechnique Montréal. Intitulée « Évaluation du comportement hydrogéologique et géochimique de recouvrements faits de matériaux miniers pour contrôler la contamination provenant de résidus miniers fortement réactifs », cette thèse de doctorat a été réalisée sous la direction du professeur à l'Institut de recherche en mines et en environnement, Bruno Bussière et sous la codirection de la professeure à l'IRME, Isabelle Demers. Cette recherche s'intègre dans le cadre des travaux de la chaire industrielle CRSNG-UQAT sur la restauration des sites miniers. Cette chaire fait partie du programme de recherche de l'IRME UQAT-Polytechnique, dont les partenaires industriels sont Agnico Eagle, Iamgold, Mine Raglan, Rio Tinto Fer et Titane, Newmont-Éléonore et Canadian Malartic.

 Analyse de flux de matières et d'énergie
 Mines
  Restauration sites miniers

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse de flux de matières et d'énergie
     Mines
      Restauration sites miniers