Le Québec a un fossé à combler

Annie Levasseur, Daniel Normandin et Benjamin Laplatte, respectivement directrice scientifique, directeur et directeur adjoint du Centre d’études et de recherches intersectorielles en économie circulaire (CERIEC), réagissent à la parution du Rapport sur l'indice de circularité de l’économie du Québec, dévoilé par RECYC-QUÉBEC et Circle Economy dans le cadre des deuxièmes Assises québécoises de l’économie circulaire.

Il est loin d’être réjouissant: «L’économie du Québec ne serait circulaire qu’à 3,5 %. Cela signifierait qu’une proportion gigantesque des ressources utilisées pour satisfaire nos besoins sont malheureusement rejetées après une première utilisation», indiquent-ils.

Ainsi, si la création de boucles remettant en circulation ces flux de matières négligés représente un enjeu capital, c'est également une occasion économique majeure.

Découvrez la suite du texte d'opinion dans La Presse+.

LIRE L'ARTICLE COMPLET

 Indicateurs
 CGR
 Circularity Gap
 Rapport sur l'indice de circularité
 indice de circularité

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Dernière modération le 28/05/2021 - 06:57

    Auteur de la page

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Indicateurs
     CGR
     Circularity Gap
     Rapport sur l'indice de circularité
     indice de circularité