Les MCS au Québec : des investissements et des actions – Québec accorde une aide financière de 151 600 $ pour la réalisation d’un projet pilote sur la traçabilité des minéraux pour batteries

Québec, le 17 novembre 2020 – Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, annonce que le Gouvernement du Québec accorde une aide financière de 151 600 $ à la grappe industrielle des véhicules électriques et intelligents, Propulsion Québec, pour la réalisation d’un projet pilote sur l’adoption de mécanismes de traçabilité des minéraux pour batteries. Le ministre Julien a fait cette annonce aujourd’hui lors du rendez-vous virtuel 2020 de Québec Mines + Énergie.

Cet investissement comprend une somme de 131 600 $ du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) ainsi qu’une somme de 20 000 $ d’Investissement Québec (IQ). Le Gouvernement du Canada, par le biais de Ressources naturelles Canada, a également contribué au projet.

La réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre des orientations du Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025 (PQVMCS), qui a été dévoilé à la fin d’octobre. Un des objectifs de ce plan gouvernemental est de promouvoir les filières de minéraux critiques et stratégiques (MCS), dont la réalisation d’un projet pilote sur la mise en place d’un système de traçabilité pour les MCS nécessaires à la fabrication des batteries.

Le projet pilote de Propulsion Québec, utilisant les infrastructures de Nouveau Monde Graphite, permettra de démontrer la faisabilité et l’applicabilité d’un système de traçabilité pour l’extraction et la transformation du graphite. À terme, un tel système, s’il est adopté plus globalement, permettra à toutes les sociétés minières exploitant des minéraux pour la fabrication de batteries et aux producteurs de leurs composantes de démontrer que leur production est écoresponsable. Il pourra aussi être appliqué à d’autres chaînes de valeur impliquant l’exploitation de minéraux. Cette façon de faire, en plus de répondre à un objectif du PQVMCS, permettra également de s’harmoniser avec la Stratégie québécoise de développement de la filière batterie.

En outre, ce projet pilote est un premier jalon dans la mise en œuvre d’une initiative de portée mondiale menée par la Global Battery Alliance (GBA), qui vise le déploiement d’un mécanisme de traçabilité au sein de l’ensemble de la filière, de la mine jusqu’à la batterie installée dans un véhicule électrique. Les consommateurs souhaitent de plus en plus connaître l’origine des produits qu’ils achètent, de même que leur empreinte environnementale et sociale.

L’adoption de mécanismes de traçabilité permettra de démontrer la conformité de l’industrie aux normes les plus élevées et la rigueur de nos pratiques. Les travaux chapeautés par Propulsion Québec contribueront à positionner le Québec comme chef de file dans la production responsable de matériaux et composantes pour batteries.

Citations

Nous sommes en train de créer une chaîne de valeur transparente, responsable et durable pour la filière batterie afin qu’elle fournisse les matériaux nécessaires à notre avenir énergétique propre.

 

– L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada

Le projet de traçabilité des minéraux dans la filière batterie est une initiative qui cadre parfaitement avec notre vision pour la valorisation des MCS du Québec. Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par la provenance des produits qu’ils acquièrent. Le Québec peut donc fièrement mettre en avant ses normes rigoureuses sur les plans social, environnemental et de gouvernance. Un programme de traçabilité fiable devient donc un gage de notre responsabilité dans la valorisation des MCS et un avantage stratégique pour être encore plus compétitif. Des ingrédients essentiels pour assurer de saines transitions énergétiques et technologiques.

 

– Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable de la région de la Côte-Nord

La réalisation de ce projet pilote contribuera à développer la filière batterie et c’est en droite ligne avec notre stratégie. Le projet pilote proposé par Propulsion Québec est intégré dans une initiative de portée mondiale, soit celle de la Global Battery Alliance menée par le Forum économique mondial. Les résultats du projet pilote serviront à alimenter cette initiative internationale de collaboration public-privé qui travaille à mettre en place une industrie du transport électrique durable, avec la plus faible empreinte carbone.

 

– Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

L’importance qu’on accorde à notre électricité propre comme moyen de lutter contre les changements climatiques est manifeste. Notre Plan pour une économie verte dévoilé hier en est la preuve. Le projet annoncé aujourd’hui me rend bien fier, car il vise l’atteinte de cet objectif et contribuera à positionner le Québec comme chef de file dans la production responsable de matériaux et composantes pour batteries.

 

– Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

L’industrie québécoise des transports électriques et intelligents est très dynamique et a avec ce projet une occasion unique de démontrer aux investisseurs et consommateurs du monde entier qu’elle est un leader dans la production de batteries vertes pouvant alimenter la demande mondiale grandissante en véhicules électriques.

 

 

– Sarah Houde, présidente-directrice générale, Propulsion Québec

Faits saillants

  • Propulsion Québec est un organisme à but non lucratif fondé en 2017 ayant comme mission de positionner le Québec parmi les leaders mondiaux du développement et du déploiement des modes de transport terrestre favorisant le transport intelligent et électrique. Il réalise sa mission en mobilisant tous les acteurs de la filière autour de projets concertés.
  • Dans le cadre de ce projet pilote, les partenaires de Propulsion Québec sont les suivants :
    • Optel, un chef de file mondial en systèmes de traçabilité pour les chaînes d’approvisionnement, dont le siège social est établi à Québec;
    • Le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), un groupe de recherche et un centre d’expertise en développement durable et cycle de vie basé à Montréal;
    • L’entreprise Nouveau Monde Graphite (NMG), dont les données seront utilisées dans le cadre du projet pilote, seul projet de graphite destiné au marché des batteries visant la carboneutralité en Amérique du Nord.
  • Les minéraux critiques et stratégiques font partie du quotidien et se retrouvent dans plusieurs équipements et objets, par exemple : les appareils d’imagerie médicale, les batteries, les ordinateurs portables, les téléphones cellulaires et les véhicules électriques.
  • Le Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025 (PQVMCS) découle de la volonté du gouvernement de favoriser la prospérité des régions du Québec et la transition vers une économie plus sobre en carbone. Ce plan permettra la mise en place au Québec de chaînes de valeur de minéraux critiques et stratégiques (MCS) dans le respect des principes de développement durable, d’acceptabilité sociale et de création de richesse pour les régions, y compris les communautés locales et autochtones.

Liens connexes

 Traçabilité, big data
 MCS

Modérateur

  • Dernière modération le 03/12/2020 - 18:38

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Traçabilité, big data
     MCS