Livre papier ou liseuse, qui est le plus vert ?

Crédit photo : e-rse.net
Repris intégralement sur La Presse + 
Auteur : Sylvain Sarrazin

L'avènement des liseuses électroniques (Kindle, Kobo, iPad, etc.) a provoqué une véritable scission dans le monde des lecteurs. Si la plupart de ceux-ci ont tranché entre le papier et la technologie en fonction de critères d’affection et de confort, la dimension environnementale est plus rarement prise en compte. Chose peu surprenante : les impacts écologiques respectifs de ces deux supports sont assez différents et plutôt difficiles à comparer. Explications.

 

LA RÉUTILISATION, DONNÉE-CLÉ

Parmi les nombreuses variables, la réutilisation de la liseuse ou du livre classique s’avère cruciale. « Comme la liseuse est un appareil réutilisable, c’est le nombre d’utilisations qui va permettre de réduire l’empreinte environnementale. Plus l’objet est utilisé, plus l’empreinte par utilisation diminue », indique Jean-François Ménard, analyste de cycle de vie au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG).

 

Lire la suite de l'article...


Modéré par : Ariane Legault

Autres actualités dans "Information"

Deuxième édition du MOOC en économie circulaire !

Publié le 30 août 2019 - 15:49

Dans la foulée du succès de la première édition du cours en ligne Économie Circulaire : une transition incontournable, L’Institut EDDEC, en collaboration avec RECYC-QUÉBEC, lancera la 2e édition de cette formation gratuite et accessib (...)

MIT SOLVE Challenge : votez pour le meilleur projet d'économie circulaire !

Publié le 30 août 2019 - 14:20

Chaque année, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) Solve Challenge organise une compétition d'envergure internationale afin de financer les projets les plus susceptibles de répondre aux enjeux internationaux, dont les enjeux (...)

La mairesse de Montréal nommée ambassadrice mondiale ICLEI pour la biodiversité locale

Publié le 22 août 2019 - 00:00

L’organisme Gouvernements Locaux pour le Développement Durable (ICLEI) a annoncé aujourd’hui que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, assumerait les fonctions d’ambassadrice ICLEI de la biodiversité locale. Cette position mettra (...)


  • Publié le 20 mars 2019 - 15:34 GMT
    par Ariane Legault|Quebeccirculaire.org
    Vue 294 fois
 Analyse du Cycle de Vie
 Diagnostic
 Circuits courts, achat local
 Formation et sensibilisation
 économie circulaire
  ACV
  réutilisation
  impact environnementaux




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités