Recyclage des vêtements : Champignons à la rescousse

Crédit photo © La Presse
Repris intégralement sur La Presse + 
Auteur : Simon-Olivier Lorange

Envoyer ses vêtements au site d’enfouissement ou bien les transformer en matériau de construction durable et compostable ? David Dussault a choisi son camp.

Voilà déjà quelques années que ce mycologue concentre ses recherches sur la dégradation des textiles grâce aux champignons. Plus précisément grâce au mycélium, cette portion végétative filamenteuse qui se retrouve sous terre – la portion que l’on mange est en réalité l’organe sexué du champignon.

Le mycélium a ceci de particulier qu’il agit comme un « système digestif inversé », explique M. Dussault. C’est-à-dire que plutôt que digérer la matière lui-même, il répand « un barrage d’enzymes » qui s’en charge.Le résultat est fulgurant : les hydrocarbures les plus tenaces peuvent ainsi être « digérés » ou, plus simplement, recyclés.

Il en va donc de même pour les plastiques et les textiles synthétiques qui en sont constitués et qui composent l’écrasante majorité des vêtements sur le marché.Nylon, polyester, polyuréthane : il n’y a pas vraiment de défi que le mycélium ne puisse relever.

Lire la suite de l'article...

 

 


Modéré par : Ariane Legault

Autres actualités dans "Information"

Deuxième édition du MOOC en économie circulaire !

Publié le 30 août 2019 - 15:49

Dans la foulée du succès de la première édition du cours en ligne Économie Circulaire : une transition incontournable, L’Institut EDDEC, en collaboration avec RECYC-QUÉBEC, lancera la 2e édition de cette formation gratuite et accessib (...)

MIT SOLVE Challenge : votez pour le meilleur projet d'économie circulaire !

Publié le 30 août 2019 - 14:20

Chaque année, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) Solve Challenge organise une compétition d'envergure internationale afin de financer les projets les plus susceptibles de répondre aux enjeux internationaux, dont les enjeux (...)

La mairesse de Montréal nommée ambassadrice mondiale ICLEI pour la biodiversité locale

Publié le 22 août 2019 - 00:00

L’organisme Gouvernements Locaux pour le Développement Durable (ICLEI) a annoncé aujourd’hui que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, assumerait les fonctions d’ambassadrice ICLEI de la biodiversité locale. Cette position mettra (...)


  • Publié le 19 mars 2019 - 15:15 GMT
    par Ariane Legault|Quebeccirculaire.org
    Vue 285 fois
 Analyse de flux de matières et d'énergie
 Zéro déchet, plan de gestion des matières résiduelles
 champignons
  économie circulaire
  GMR
  gestion des matières résiduelles




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités