Chapais circulaire

  • 2022-09-27 00:00:00
  • /
  • Quebeccirculaire.org
  • /
  • 1 788

L'initiative a permis de se doter d'une vision forte pour une transition circulaire.

  • Structure porteuse : Ville de Chapais
  • Nature de l'initiative : Municipalité, institution et gouvernement (organisme public)
  • 145, boulevard Springer CP 380 Chapais (QC) G0W 1H0
  • Date de début : février 2019

L'initiative Chapais Circulaire vise à faire de Chapais une ville la plus circulaire possible.

La municipalité a pris, pour la première fois, la vision de Chapais Ville Verte dans son plan environnemental lancé en 2008. Ce plan visait une réduction des déchets, une diminution des GES ainsi qu'une meilleure utilisation de l'énergie. À ce moment-là, on ne parlait pas d'économie circulaire.

La transition vers l'économie circulaire a pris son envol au milieu des années 2010, alors que le contrat de vente d’électricité de Chapais Énergie venait à échéance. Cela remettait en jeu la survie de la municipalité. Pour assurer un renouvellement du contrat avec HQ, Chapais Énergie devait impérativement trouver des voies de valorisation ou d’utilisation de ses rejets thermiques, et changer sa vocation de centrale thermique vers une centrale de cogénération.

L’objectif de la Ville de Chapais et de Chapais Énergie consistait donc à trouver des utilisateurs de l’énergie thermique générée par l’usine de cogénération afin de prolonger son contrat avec HQ tout en gardant à l’esprit d’utiliser la ressource locale, à savoir les écorces, de façon optimale.

Aujourd’hui, le contrat et renouvelé et les emplois sont consolidés. Des avenues de valorisation additionnelles au sein de la municipalité sont toujours possibles. C'est pourquoi Chapais poursuit son développement en axant sur une vision de Ville Verte.

À l’été 2021, Chapais fut sélectionnée pour participer à l’initiative Villes et régions circulaires (VRC), une initiative menée de l’avant par la Fédération Canadienne des Municipalités qui visait à se doter d’une feuille de route (FDR) en économie circulaire. La FDR a été lancée en juillet 2022 et a comme axes de développement : les symbioses industrielles, les bâtiments et infrastructures circulaires, l’approvisionnement responsable et l’éducation et l’appui à l’innovation.

Objectifs visés

Le déploiement du projet visait notamment à sécuriser les emplois directs et indirects de Chapais-Énergie, une usine de cogénération qui est également la plus grosse industrie de la municipalité et le plus grand payeur de taxes (30 % des ressources fiscales). L’usine emploie directement 40 employés, sans compter les nombreux emplois indirects générés.

La centrale thermique est alimentée par la biomasse forestière et produit 28 MW d’électricité vendus à Hydro-Québec (HQ). Cette centrale est la propriété de Nexolia, une société reconnue dans le domaine de la génération d’énergie électrique. Les rejets thermiques de cette usine sont constitués d’eau chaude (eau de refroidissement) et des gaz de cheminée de la chaudière (air chaud).

En effet, le contrat de vente d’électricité de Chapais Énergie venait à échéance en juin 2019, ce qui remettait en jeu la survie de la municipalité. Le projet s’inscrit dans un contexte social et politique important. En effet, il est impératif que cette énergie thermique soit valorisée pour que HQ renouvelle en juin 2019 son contrat avec Chapais Énergie. Sans renouvellement, Chapais Énergie sera contrainte de fermer, ce qui aurait un impact irréversible sur le développement de la municipalité.

Au milieu des années 2010, la municipalité, de concert avec Chapais Énergie, ont unis leurs forces afin de trouver des voies de valorisation de vapeur. Un comité interministériel a été créé avec les ministères locaux.

Maintenant, Chapais compte encore sur la collaboration des divers acteurs l'ayant soutenu dans son développement. Plus récemment, la municipalité a embauché une firme pour trouver des avenues de valorisation des matières résiduelles. La Ville a aussi procédé à une analyse de flux de matières (AFM) pour diminuer et valoriser les déchets. Elle attend les résultats pour le début 2023.

Stratégie(s) de circularité concernée(s)

  • Optimisation des opérations
  • Économie collaborative
  • Valorisation

Résultats obtenus

Depuis le début du projet, nous avons remarqué plusieurs résultats au niveau municipal et privé:

- Augmentation des relations entre les entreprises

- Augmentaton de la symbiose industrielle, de par le nombre d'utilisateurs vapeur (maintenant 2 utilisateurs, en plus de nombreux projets)

- Consolidation et création d'emplois (plus de 100 emplois directs et indirects créés)

- Diversification économique (Huiles essentielles, production agricole)

- Diminution de l'empreinte environnementale (réutilisation de co-produits par les entreprises)

Principale(s) ressource(s) concernée(s)

  • Bois
  • Eau
  • Matières organiques
  • Autres

Porteur(s) de l'initiative

  • Ville de Chapais
  • Municipalité, région, organisme de développement régional
  • Administration publique
  • 145 boulevard Springer, CP 380
  • Mélanie Gagné
  • mgagne@villedechapais.com

  • Corporation de développement économique de Chapais
  • Municipalité, région, organisme de développement régional
  • Administration publique
  • 145, boulevard Springer CP 128
  • Stephanie Houde
  • shoude@villedechapais.com

Étapes de mise en oeuvre

2008 - Vision Chapais Ville Verte. Premier plan vert de la municipalité et première fois que la municipalité mentionne vouloir faire une transition écologique.

2013 - Lancement du Plan stratégique 2013-2023 de la Ville de Chapais. La Ville savait déjà que la contrat avec Hydro-Québec arriverait à échéance de façon imminente et devait trouver des solutions pour assurer sa pérennité.

2016 - Mission économique en Europe - Cette mission, qui a permis la visite de sites industriels de valorisation de la ressource agroforestière, avait pour but de démontrer la viabilité de modèles d’affaires intégrés de la plante aux marchés et d’observer les technologies implantées. Une véritable source d'inspiration pour des projets d'implantation dans le Nord-du-Québec.

En 2016, l'entreprise BoréA s'implante à proximité de Chapais Énergie pour en utiliser la vapeur, toutefois la quantité de vapeur utilisée ne remplit pas les critères demandés par Hydro-Québec.

La même année, une étude de faisabilité pour l'implantation d'une usine d'extractibles agroforestiers est lancé. Le projet est porté par la Corporation de développement économique de Chapais (CDEC) et Sourceia (entreprise privée).

2017 - Lancement du Plan de diversification économique (PDE) - Ce plan, en continuité avec le Plan stratégique, se veut un outil additionnel pour diversifier l'économie. Chapais Énergie est au coeur du plan. Plusieurs rencontres avec le Gouvernement ont lieu afin de trouver des débouchés. Nous créons plusieurs comités et sous-comités, composés de fonctionnaires, d'élus et d'employés, afin de mener à terme les actions du PDE.

2019 - Étude de faisabilité complexe de ferme aquaponique et pépinière - En 2019, la CDEC et la communauté crie d'Oujé-Bougoumou lancent une étude de faisabilité pour l'implantation d'une ferme aquaponique à proximité de Chapais Énergie. L'étude se termine 1 an plus tard et les résultats sont positifs.

2020 - Construction des Serres Bleues - Le contrat de Chapais Énergie avec Hydro-Québec est renouvelé

2021- Sélection de Chapais sur le projet pilote Villes et Régions Circulaires.

2022- Lancement de la feuille de route en économie circulaire. Étude de flux de matières.

Le projet n'est pas encore terminé, puisqu'il existe encore beaucoup de travail à faire pour valoriser à 100% les déchets et intrants/extrants de la municipalité.

 

 

Défis

Trouver un acheteur à Chapais Énergie - Pour acheter Chapais Énergie, il fallait aussi trouver quelqu'un qui possèdait un contrat avec Hydro-Québec, ce qui n'a pas été chose facile. La création de notre comité interministériel nous a permis d'évaluer nos options.

Trouver des utilisateurs vapeur dans un court délais - Il a été très complexe de trouver des utilisateurs vapeur, qui utiliseraient non seulement 15 % de la vapeur, mais qui avaient également les moyens de leurs ambitions. Peu d'entrepreneurs sont prêts à s'investir à Chapais vu l'éloignement des grands centres.

De par l'éloignement géographique des grands centres et par la faible quantité de population, il est également difficile d'attirer des entreprises et des personnes à s'installer ici.

Il existe peu de ressources avoir beaucoup de connaissances en économie circulaire dans le Nord-du-Québec. Il a été ardu d'amorcer une transition il y a quelques années.

Leviers

La force du projet a d'abord résidé dans l'appui et la résilience des élus et des citoyens (acceptabilité sociale) et l'appui des ministères et organismes à notre vision de développement. La nouvelle propriétaire a eu un rôle crucial à jouer dans la démarche. En effet, tout le monde a mis les mains à la pâte afin d'assurer la concrétisation du projet.

La Société du Plan Nord a beaucoup aidé à trouver un acheteur à Chapais Énergie, puisque les anciens propriétaires n'avaient pas la vision de développement nécessaire à l'utilisation de vapeur.

Plusieurs aides financières nous ont permis de réaliser des études pour l'implantation d'entreprises.

De plus en plus de ressources sont disponibles pour le soutien à la transition.

Outils et méthodologies utilisés

Avec nos différents sous-comités et par la mission économique, nous avons ciblé plusieurs opportunités liées à la valorisation de vapeur. Une grille par critères a été élaborée.

Les démarches se sont poursuivies avec nos comités de diversification.

Les employés ont suivi de la formation pour soutenir les entreprises existantes dans leur développement.

Grâce à au projet pilote Villes et Régions Circulaires, nous implanterons une feuille de route pour mettre de l'avant notre circularité.

Sources de financement de l'initiative

Les nombreuses étapes de réalisation n'auraient pas pu être possible sans l'apport du gouvernement provincial et des nombreux programmes d'aides financières disponibles. Notons les programmes de la Société du Plan Nord et du Ministère des Affaires Municipales et de l'Habitation.

La Ville a également joué un rôle prépondérant en attribuant une partie de son budget du développement économique.

Finalement, la construction des serres, qui a consolidé le contrat d'électricité n'aurait pas pu être possible sans l'apport de Nexolia.

Lien(s) Web

 villedechapais.com
  • Schéma de la symbiose à Chapais
 Modèles d’affaires
 vapeur
 biomasse
 symbiose
 industrielle
 forestier
 agricole
 agrofestier

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Stephanie Houde

    Adjointe au développement stratégique

    Suivre

  • Autres initiatives internationales

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Modèles d’affaires
     vapeur
     biomasse
     symbiose
     industrielle
     forestier
     agricole
     agrofestier