Dépôt textile en Matanie

  • 2022-08-17 00:00:00
  • /
  • Quebeccirculaire.org
  • /
  • 242

Dépôt de surplus de textile des friperies de La Matanie

  • Structure porteuse : Regroupement des femmes de la région de Matane
  • Nature de l'initiative : OBNL et coopérative
  • 67 avenue d'Amours, Matane
  • Date de début : août 2020

En 2018, la Co.Mode Verte, située au centre-ville de Matane, a fermé ses portes. Celle-ci était le centre de mise en valeur des surplus en textile des friperies de La Matanie. Les friperies de la Matanie n'avaient plus de lieu de récupération de leurs surplus de vêtements et de petits objets. Cette situation a entraîné des répercussions. La friperie Le Grenier, une de deux plus grandes friperies à Matane, déboursait jusqu'à 1 500 $/mois pour disposer à l'enfouissement des surplus. Le Regroupement des femmes de la région de Matane payait 400$/mois pour trois espaces d'entreposage et déployait 48 heures/semaine en temps d'employés et de bénévoles pour la manutention et le transport du trop-plein de sa friperie Les Chiffonnières (l’autre grande friperie de Matane). Les friperies des autres municipalités de La Matanie acheminaient leurs surplus au Grenier et chez Les Chiffonnières puisqu'elles n'avaient pas d'autres alternatives.

Donc, des centaines de tonnes de textile prenaient le chemin du site d'enfouissement annuellement à Matane.

En 2020, à partir de la mobilisation des friperies de la région, avec l’accompagnement continu de Synergie Matanie et de la MRC de La Matanie, un dépôt textile (une remorque de 53 pieds) a été mis en place en Matanie pour recevoir leurs surplus, surtout des textiles. Ces surplus, qui sont encore réutilisables, sont vendus à un preneur sur la Rive-Sud de Montréal.

Chacune des friperies va porter ses surplus dans la remorque. Une fois pleine, son contenu est livré au preneur. En 2021, une synergie s’est également créée avec l’organisme Partagence, de la Haute-Gaspésie, qui amène aussi ses surplus des friperies dans la remorque.

Ce projet permet une deuxième vie à cette matière qui n'a pu être mise en valeur par le réemploi dans les régions.

 

Objectifs visés

Environnementaux

Détourner plusieurs dizaines de tonnes de vêtements et des petits objets du site d'enfouissement annuellement et réduire la production de gaz à effet de serre.

Sociaux

Mobiliser les friperies de Matane et de toute La Matanie. Permettre la réinsertion sociale de bénéficiaires de la sécurité du revenu en participant à ce projet. Améliorer l'ergonomie des employés et des bénévoles en éliminant plusieurs tâches de manutention.

Économiques

Les coûts de dizaines de milliers de dollars en disposition de textiles sont transformés en revenus par la mise en valeur de ceux-ci. 

Stratégie(s) de circularité concernée(s)

  • Économie collaborative
  • Don et revente

Résultats obtenus

Pendant la première année et demi de fonctionnement du dépôt textile (août 2020-mars 2022), ce projet a permis d’éviter l’enfouissement de 60t de textiles, 50t CO2eq et un gain économique de $30 000. Cette somme permet de payer la location de la remorque, le transport, la pesée et le déneigement l’hiver. Des dizaines de milliers de dollars en disposition de textiles sont donc transformés en revenus par la mise en valeur de ceux-ci. Les surplus monétaires sont réinvestis dans d’autres stratégies d’économie circulaire pour la mise en valeur de ces textiles. Ceux-ci aident à financer l’initiative de couturière volante qui répare, organise des ateliers de création et confectionne des nouveaux produits à partir de textiles recyclées.

Ce projet permet de mobiliser les friperies de La Matanie et de La Haute Gaspésie autour d’un projet commun. Maintenant, les friperies se parlent et échangent des matières entre elles avant d’être envoyées dans le dépôt. Par exemple, la Penderie de St-Ulric qui avait des surplus de vêtements d’enfants les a échangés contre des vêtements d’hommes avec la friperie du Regroupement des femmes.

Cette activité permet également la réinsertion sociale de bénévoles et d’employés du Regroupement des femmes de la Région de Matane et améliore l'ergonomie des employés et des bénévoles en éliminant plusieurs tâches de manutention.

Principale(s) ressource(s) concernée(s)

  • Textile

Autre mots-clés en lien avec l'initiative

Dépôt textile de La Matanie, Regroupement des femmes de la région de Matane

Porteur(s) de l'initiative

  • Regroupement des femmes de la région de Matane
  • Économie sociale, OBNL
  • Commerce de détail
  • 67 avenue d'Amours
  • Thérèse Sagna
  • rfrm-coordo@cgocable.ca

Partenaire(s) de l'initiative

  •  Centre communautaire pour aînés Relais Santé Matane
  • Appui à la planification du projet, la gestion de la remorque et utilisateur du dépôt.


  • Synergie Matanie-Synergie Bas-Saint-Laurent
  • Appui dans la création, planification, recherche de financement et suivi du projet.


  • MRC de La Matanie
  • Appui dans la création, planification, recherche de financement et suivi du projet.


  • Friperies de La Matanie
  • Appui à la création, la planification du projet et elles sont utilisatrices du dépôt.


  • Arseno
  • Prêt du terrain pour mettre en place la remorque.

Étapes de mise en oeuvre

-Créer un comité de travail, composé par plusieurs acteurs de la région: Regroupement des Femmes de la région de Matane, Centre communautaire pour aînés Relais Santé Matane, Synergie Matanie, MRC de La Matanie et les autres friperies de la région.

-Recruter un organisme porteur du projet: Regroupement des Femmes de la région de Matane

-Recueillir les lettres d'appuis au projet 

-Faire l'évaluation budgétaire du projet 

-Faire les demandes de financement

-Trouver un emplacement pour stationner la remorque de 53 pieds: terrain d'Arseno

-Trouver un transporteur 

-Trouver et acheter une rampe de chargement et des équipements de manutention 

-Coordonner l'accès à la remorque de chargement par les friperies 

-Coordonner le transport chez le preneur des surplus et faire le suivi du déroulement du projet 

 

Défis

-Mobilisation des friperies externes à Matane, étant donné qu'elles n'ont pas des ressources à temps plein pour la gestion de leurs organismes. La gestion de ces friperies repose sur la disponibilité des bénévoles.

-Accès au financement: les friperies ont beaucoup de besoins mais peu d'argent, c'est pour cette raison que le projet est financé à 100% par des partenaires externes. 

-Trouver un emplacement pour le dépôt de textile (remorque de 53pi).

Leviers

-Rencontres, communication permanente et concertation avec les friperies de la région.

-Sensibilisation du milieu pour la problématique des textiles dans la région et ses effets néfastes pour l'environnement.

-Pour l'emplacement, le comité s'est tourné vers un fabricant de vêtements de Matane (Arseno), sensible à la problématique qui a prêté un terrain pour mettre en place la remorque.

Outils et méthodologies utilisés

-Guide de l'utilisateur pour les friperies pour l'entreposage des textiles dans la remorque.

Sources de financement de l'initiative

-Subvention du Fonds vert de la Ville de Matane.

-Participation financière de la MRC de La Matanie.

-Prêt du terrain pour l'installation de la remorque: Arseno.

 Allongement de la durée d’usage
 Filières locales
 Réemploi
 Dépôt textile Matanie
 Regroupement des femmes de la région de Matane

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives internationales

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Allongement de la durée d’usage
     Filières locales
     Réemploi
     Dépôt textile Matanie
     Regroupement des femmes de la région de Matane