Transformation de déchets de production en vermicomposte pour alimenter nos jardins pollinisateurs

  • 2021-09-23 22:32:31
  • /
  • Quebeccirculaire.org
  • /
  • 611

Réduire nos déchets d'essuis-tout par 50% pour fin 2022. Éduquer notre communauté sur les bienfaits du vermicompostage. Alimenter notre jardin pollinisateur pour soutenir nos abeilles et notre environnement, et embellir notre communauté.

  • Structure porteuse : B Factory
  • Nature de l'initiative : Petite entreprise
  • 65, rue Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-Bellevue, QC H9X 1L5
  • Date de début : septembre 2021

Dans la production de nos emballages alimentaires en cire d'abeille on utilise des essuis-tout qui finit dans le compost. Au lieu de les mettre dans le compost de la ville, nous avons commencé un vermicompostage pour créer notre propre compost et pour nourrir notre jardin pollinisateur en face de notre atelier. Notre objectif est de réduire par 50% nos déchets d'essuie-tout pour la fin de 2022, et alimenter notre jardin pollinisateur en face. 

Objectifs visés

  • Réduire nos déchets d'essuis-tout par 50% pour fin 2022.
  • Éduquer notre communauté sur les bienfaits du vermicompostage.
  • Alimenter notre jardin pollinisateur pour soutenir nos abeilles et notre environnement, et embellir notre communauté.

Stratégie(s) de circularité concernée(s)

  • Écoconception
  • Optimisation des opérations
  • Valorisation

Résultats obtenus

Nous créons notre premier batch de vermicompostage à présent.

Principale(s) ressource(s) concernée(s)

  • Carton et papier
  • Matières organiques

Porteur(s) de l'initiative

  • B Factory
  • Entreprise, commerce, industrie
  • Commerce de détail
  • 65, rue Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-Bellevue, QC H9X 1L5
  • Murray, Margaux
  • info@bfactory.ca

Étapes de mise en oeuvre

  • Mise en place du vermicomposteur
  • Commencer à alimenter le vermicomposteur avec les essuis-tout utilisés
  • Surveiller la santé des vers et le compost pour éviter les odeurs ou bébites non-voulus

Défis

Notre plus grand défi sera d'avoir assez de vers pour pouvoir transformer 50% de nos essuis-tout. Et de les garder en bonne santé. Nous avons commencé avec un petit vermicomposteur pour devenir familier avec le processus. Il va grandir au fur et à mesure. 

Il est possible que nous finissons par avoir trop de composte.

Leviers

Nous travaillons avec l'entreprise Wormbox, qui nous aide dans l'apprentissage de vermicompostage. 

Si on arrive à produire beaucoup de compost, nous allons collaborer avec Équipe Zéro, une entreprise locale d'aménagement paysager qui se transporte uniquement en vélo et utilise uniquement des outils à batterie rechargeable. Nous pouvons vendre le compost ou faire des trocs pour services.

Une autre possibilité est de partager le compost avec notre communauté, ou demander à la ville pour l'autorisation d'un deuxième jardin dans le parc.

 

Outils et méthodologies utilisés

Nous utilisons le vermicomposteur Urbalive qui a des paliers qui peuvent être ajouté au fur et à mesure que la population des vers grandissent.

Nous surveillons le compost pour vérifier que les vers puissent composter les essuis-tout correctement. 

Sources de financement de l'initiative

À l'interne.

Lien(s) Web

 https://bfactory.ca/
 Optimisation des opérations
 Réutilisation
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 Formation
 compost
 vermicompost
 zero dechet
 MontréalCirculaire

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Margaux Murray

    Propriétaire

    Suivre

  • Autres initiatives internationales

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Optimisation des opérations
     Réutilisation
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Formation
     compost
     vermicompost
     zero dechet
     MontréalCirculaire