La mairesse de Montréal nommée ambassadrice mondiale ICLEI pour la biodiversité locale

L’organisme Gouvernements Locaux pour le Développement Durable (ICLEI) a annoncé aujourd’hui que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, assumerait les fonctions d’ambassadrice ICLEI de la biodiversité locale. Cette position mettra en lumière le rôle des villes dans la résolution de la crise liée à l’extinction de la biodiversité à laquelle le monde est confronté et servira de représentant mondial de la protection de la nature et de la biodiversité par les gouvernements locaux. L'économie circulaire fera-t-elle partie des discussions? 

La mairesse Plante appelle les maires du monde entier à se joindre à elle pour lancer une vague mondiale d’actions dans les villes et les régions afin de planifier des mesures à même de conserver et de restaurer la nature.

« Il est grand temps d’agir. La nature sous-tend notre existence même et nos moyens de subsistance. Elle fait partie intégrante du bon fonctionnement et du bien-être des communautés urbaines, » a déclaré la Mairesse Plante. « À l’instar de ses citoyennes et citoyens, la Ville de Montréal est résolument engagée envers la protection de la biodiversité. La création de parcs-nature, dont celui du plus grand parc municipal canadien, l’atteinte de 10% d’aires protégées terrestres et l’accroissement de notre canopée sont parmi les nombreuses mesures qui en témoignent. Montréal est également fière d’accueillir sur son territoire, et depuis plus de 20 ans, le Secrétariat de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique. L’action collective au niveau local est notre meilleur espoir de voir le changement nécessaire à l’échelle mondiale. Il est essentiel que la voix des communautés urbaines se fasse entendre lors des négociations sur un nouvel accord sur la nature, dans le contexte de la Conférence des Parties de la Convention sur la Diversité Biologique qui se tiendra en Chine en 2020. »

Le déclin de l’environnement naturel, dû aux actions humaines, telles que la surexploitation des ressources naturelles, la pollution et les modes de consommation non-durables, est une crise mondiale à part entière qui exacerbe également la sévérité du changement climatique. En mai, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a publié un rapport estimant à un million le nombre d’espèces aujourd’hui menacées de disparition et soulignant que les taux d’extinction s’accélèrent. Le rapport a révélé que la réponse mondiale actuelle est insuffisante et qu’un changement transformateur est nécessaire. 

Le président d’ICLEI, Ashok Sridharan, également maire de Bonn, a confié à la mairesse Plante ce nouveau mandat. La mairesse travaillera en étroite collaboration avec le réseau ICLEI de près de 2000 villes afin de veiller à ce que toutes les communautés urbaines, quelle que soit leur taille, soient soutenues dans la défense de la nature et de la biodiversité contre la menace imminente.

Représentant la voix des villes sur la biodiversité, une des premières tâches de la mairesse Plante consistera à élaborer, de manière collaborative, un document de synthèse sur les ambitions des gouvernements locaux en matière de protection de la biodiversité avant la première réunion du Groupe de Travail à Composition Non Limitée sur le Cadre Mondial post-2020 pour la Biodiversité.

Espérons que l'économie circulaire fasse partie des réflexions !

Pour plus d’information

Modéré par : Ariane Legault

Autres actualités dans "Information"

Alliance de RECYC-QUÉBEC et Circle Economy pour l'étude de la circularité de l'économie québécoise

Publié le 04 août 2020 - 20:11

La firme européenne Circle Economy, référence mondiale en économie circulaire s'allie avec RECYC-QUÉBEC afin d'étudier la circularité de notre économie québécoise, une démarche applaudie par Québec Circulaire. Source: RECYC-QUÉBEC (...)

Les déchets de construction et les vieux pneus combinés pour créer un matériau routier durable

Publié le 03 août 2020 - 22:08

Les chercheurs ont mélangé des pneus usagés avec des gravats de construction pour créer un matériau de construction routière durable qui, selon eux, pourrait réduire les énormes quantités de déchets générés par le secteur de la constr (...)

Une nouvelle chaire de recherche Canadienne pour le recyclage des équipements électroniques

Publié le 30 juil. 2020 - 00:00

Deux professeurs de génie de l'Université de Toronto se sont vus attribuer de nouvelles chaires de recherche du Canada. La professeure Gisele Azimi (ChemE, MSE) est maintenant titulaire de la Chaire de recherche du Canada en innovatio (...)


  • Publié le 22 août 2019 - 00:00 GMT
    par Ariane Legault|Quebeccirculaire.org
    Vue 599 fois
 Politique et réglementation
 politique québécoise
  Valérie Plante
  biodiversité




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités