Programme Carrou-cycle

Un programme qui donne une seconde vie à la pellicule étirable!

Détails du projet

  • Structure porteuse : Les Emballages Carrousel
  • Nature de l'initiative : Moyenne et grande entreprise
  • Périmètre : 13
  • Localisation : 1401 rue Ampère, Boucherville, J4B 5C6
  • Date de début : mars 2021

Stratégies de circularité

  • Recyclage et compostage
  • Valorisation
  • Entretien et réparation
  • Consommation responsable
  • Économie de fonctionnalité
  • Écologie industrielle
  • Écoconception
  • Approvisonnement & consommation responsable
  • Optimisation des opérations
  • Économie collaborative
  • Location
  • Don et revente
  • Reconditionnement
  • Toutes les stratégies
Description

Un programme qui donne une seconde vie à la pellicule étirable!

Chaque année, plusieurs millions de livres de pellicule étirable sont utilisés par de nombreuses entreprises au Québec. Cette matière, qui est présentement majoritairement acheminée aux sites d’enfouissement, est un véritable enjeu environnemental. En tant que 1er distributeur indépendant d’emballages au Québec et plus largement au Canada, Carrousel est très fier d’avoir développé une solution innovante et écoresponsable qui permet de détourner des sites d’enfouissement les volumes de matières résiduelles générés par cet emballage.

Carrousel a donc uni ses forces à celles de son partenaire d’affaires de longue date, Polykar, fabriquant de sacs en plastique, pour lancer son tout nouveau programme de recyclage destiné à la pellicule étirable, Carrou-cycle.

Ce programme, qui applique les concepts d’économie circulaire accompagnent les entreprises dans leur volonté de traiter plus adéquatement leurs matières résiduelles et les aider à faire progresser leurs engagements sur le plan environnemental en transformant la pellicule étirable usagée en de nouveaux produits de plastique.

Objectifs visés

En tant que 1er distributeur indépendant d’emballage au Canada et fort de son engagement à contribuer à la préservation des ressources de la planète, Carrousel a développé au cours des dernières années, une solution à l’enjeu de recyclabilité de la pellicule étirable.

En effet, ce sont des millions de livres de pellicule étirable qui sont vendus chaque année au Québec pour assurer le transport sécurisé des marchandises et éviter les bris et le gaspillage (conservation de l’intégrité des produits).

L’objectif visé par le projet d’Emballages Carrousel est de détourner cette matière des sites d’enfouissements, lui donner une seconde de vie et ainsi démontrer que la pellicule étirable usagée est valorisable par l’adhésion au programme Carrou-cycle ou par d’autres initiatives qui pourraient en découler.

Dans une seconde phase et avec le soutien financier adéquat, notre objectif est également d’adapter et proposer le modèle à plus d’entreprises ; qu’elles soient grandes mais également plus petites. C’est aussi une belle opportunité pour Emballages Carrousel de travailler avec des partenaires sur l’écoconception de la matière valorisée.

Stratégie(s) de circularité concernée(s)

  • Recyclage et compostage
  • Valorisation

Résultats obtenus

Résultats concrets
Étant en démarrage de projet, les résultats obtenus jusqu’à maintenant sont certes modestes, puisqu’ils ont été menés à une petite échelle. Ils sont toutefois très encourageants puisqu’au-delà d’une conjoncture incertaine, des défis techniques, des travaux de recherche effectués, le projet dans sa phase actuelle a démontré sa viabilité et la pérennité du modèle pour la grande entreprise.  

 Avec notre premier client partenaire L’Oréal au Programme et sur les 12 derniers mois :

  • Plus de 44 000 livres de pellicules ont été détournés des sites d’enfouissement.
  • 180 000 sacs d'expédition utilisés pour la préparation des commandes.

Résultats moins tangibles
D’autres résultats moins tangibles sont aussi à mentionner :

  • Renforcement de notre position de leader en matière d’écoresponsabilité dans le domaine de l’emballage : la pellicule souple est un réel enjeu auprès des centres de tri mais ce prototypage avec notre client L’Oréal et notre partenaire Polykar nous permet de démontrer la pertinence de ce nouveau modèle pour une matière problématique mais qui a un réel potentiel de valorisation.
  • Démonstration de notre créativité à faire partie de la solution : faire la démonstration que le film étirable a une seconde vie voire de nouvelles vies tant que la matière usagée est recircularisée dans des conditions optimales.
  • Développement d’une expertise : Emballages Carrousel, dans la validation et l’implantation du programme, a mis en place des partenariats mais a également interrogé et impliqué d’autres parties prenantes pour construire ce nouveau modèle. Cette expertise est maintenant rôdée pour déployer le modèle à une autre échelle.
  • Viabilité du modèle : L’élaboration de ce programme nous a permis de constater qu’il est viable et pérenne économiquement et qu’il a atteint son objectif sans augmenter l’empreinte environnementale de sa logistique.

 

Principale(s) ressource(s) concernée(s)

  • Plastiques, caoutchoucs et autres polymères
Porteur(s) de l'initiative

Porteur(s) de l'initiative

  • Les Emballages Carrousel
  • Entreprise, commerce, industrie
  • Fabrication
  • 1401 rue Ampère Boucherville J3X1R1
  • Michel Bourassa
  • mbourassa@carrousel.ca

Partenaire(s) de l'initiative

  • Amir Karim, Président et chef de la direction de Polykar
  • Notre partenaire a été un élément clé pour la recherche de l’équipement. Il a collaboré aux tests avant l’acquisition son acquisition. Nous partageons un désir commun : faire partit de la solution dans le bien-être de notre planète.

Mise en oeuvre

Étapes de mise en oeuvre

Prise de conscience
C’est l’appel d’un client au chef de la direction, Michel Bourassa qui marque le début de cette nouvelle opportunité : la création du programme Carrou-cycle. Le client cherchait de l’information concernant la gestion de la fin de vie de sa pellicule étirable usagée. La réponse semblait alors simple : il faut contacter un recycleur pour que la matière soit revalorisée. Le constat, après recherche de Carrousel : les débouchés étaient si peu nombreux que la plupart des recycleurs n’offraient pas le service.

Mais si Carrousel le fait, c’est que cela doit fonctionner, non ?

Après consultation de nos propres entrepôts, une seule succursale sur cinq parvenait potentiellement à redonner une seconde vie à la pellicule usagée. La totalité de la matière restante finissait en site d’enfouissement. Par ailleurs, Carrousel n’avait aucune certitude sur ce qui advenait réellement de la matière, une fois entre leurs mains. Il y avait à la fois, un enjeu de traçabilité en fin de vie mais également un enjeu de capacité dans les volumes de matières repris pour recyclage en l’absence de véritables débouchés. 
 

L’émergence d’une idée
Emballages Carrousel était convaincu qu’une machine pour recycler la pellicule étirable à palette devait exister quelque part. Objectif : soyons de la solution, trouvons-là et achetons-là ! 

C’est un de nos partenaires de longue date, Amir Karim, Président et chef de la direction de Polykar qui nous informe sur la complexité de recycler cette matière compte tenu de son caractère « collant » une fois étirée. Aussi et pendant que nous accumulions des échantillons de pellicules usagées pour des fins de test, POLYKAR nous offre son aide pour la recherche de l’équipement adéquat.

La recherche de solutions
Les recherches ont mené à deux machines potentiellement disponibles dans le monde et présentant les bonnes caractéristiques à savoir : les bons couteaux ainsi que les bonnes températures pour rendre possible le broyage de la pellicule.

Avec la première machine ; disponible à Chicago, les tests n’ont pas été concluants et ont donné une matière complètement carbonisée. Cependant, la seconde machine a abouti à des tests très probants, ce qui a fait évoluer la relation de notre partenaire au projet.

En effet, POLYKAR qui est basé au Québec (Laval) a proposé de participer à la mise en place du programme puisque leurs installations permettaient déjà de recycler de la matière, prendre les granules et les inclure dans sa production de sacs à ordures.

L’équipement est alors acheté. Le Programme Carrou-cycle est alors lancé.

Établir un processus efficace
Afin de tester nos processus avec des clients sur une plus petite échelle, nos entrepôts se sont dotés de compacteurs pour recevoir la pellicule des clients qui emboitent le pas, et afin de compacter leur matière pour en minimiser le volume dans nos camions.

Afin de tenir compte de l’empreinte écologique de nos transports, il a été décidé de n’ajouter aucun kilomètre supplémentaire sur les routes du Québec lors de la récupération de la matière usagée chez nos clients, qui est récupérée dans le circuit de livraison existant du client. La matière est ensuite compactée et envoyée chez POLYKAR uniquement lorsque CARROUSEL récupère une commande dans leur entrepôt. Le processus s’insérant parfaitement bien dans notre routine, CARROUSEL a débuté le programme avec L’Oréal, un client qui partageait ce même souci d’agir sur cet enjeu de recyclabilité de la matière.

Le futur du programme Carrou-Cycle
Depuis les quatre derniers mois, le programme Carrou-cycle est sur une lancée avec des clients majeurs ; intéressés à emboiter le pas pour recirculariser leur matière. L’objectif n’est pas nécessairement que tout le monde adhère au Programme Carrou-cycle. L’objectif est plus d’amener le marché à trouver des solutions et des débouchés pour la pellicule étirable usagée.

Graduellement et en impliquant les acteurs directement concernés, nous souhaitons favoriser des comportements et des solutions pour réduire l’impact de ce type d’emballage en fin de vie.

Si d’autres initiatives peuvent découler et/ou s’inspirer du programme Carrou-cycle, alors nous pourrons célébrer le fait de travailler toujours plus nombreux pour le bien commun.

Si certaines initiatives très nichées existent, nous sommes heureux de constater l’intérêt croissant des entreprises concernées pour le Carrou-cycle. Nous sommes également enthousiastes à l’idée de nous adresser à une clientèle pour laquelle il n’y avait pas de solutions et qui découvrent le Carrou-cycle comme une opportunité de participer au détournement de la matière de nos sites d’enfouissement.

Défis

Manque d’informations cohérentes
Dans les étapes préliminaires au projet, trouver la bonne information relative aux débouchés de la pellicule étirable usagée a été un défi de taille. La différence entre les termes « en théorie » et « en réalité » a pu poser un frein à l’initiative. Nous avons posé les bonnes questions et cherché à challenger nos partenaires afin d’avoir un portait réel de la situation, en toute transparence.

Recherche de l’équipement
Ayant abouti à seulement deux options à l’international, la recherche de solutions d’équipement a été une tâche ardue en pleine période de pandémie. Nous avons dû être agiles pour tester les solutions afin de trouver la meilleure alternative. Le principal défi à ce niveau, n’était pas relié à l’équipement, mais à la matière. Le caractère collant de la pellicule étirable a été tout un défi pour sélectionner l’équipement qui offrait les couteaux les plus efficaces à l’étape du broyage. Il nous fallait la meilleure solution afin de garantir la qualité de la matière une fois extrudée.

Le contrôle de qualité de la matière reçue
Le contrôle de la qualité de la matière reçue a également été un défi de taille. Il était important d’exclure toute forme de contaminant afin d’obtenir la matière adéquate. Nous travaillons actuellement et également en amont (écoconception) pour identifier la pellicule et donc les caractéristiques qui offre la meilleure performance tant au niveau de l’utilisation pour le client (éviter les gaspillages, optimisation de la quantité de matière), que pour ses qualités intrinsèques de recyclage afin d’éviter les pertes au moment de la re-circularisation de la matière.

La difficulté à changer les comportements
L’implantation du programme est un défi en matière de changement de comportements chez les clients : il suppose parfois un effort supplémentaire de la main-d’œuvre pour séparer la pellicule étirable usagée de tous contaminants potentiels. Ce changement de comportements est important pour la réussite de l’implantation du Carrou-Cycle, mais avec de l’accompagnement, de l’éducation et de la bonne volonté, tout est possible

Leviers

Des employés sensibilisés
Un levier qui n’est pas tangible mais demeure le plus important et qui est un incontournable chez Carrousel, c’est la forte volonté de changement que nos 400 employés ont exprimé à la direction leurs désirs menant à un grand engagement : « Contribuer à préserver les ressources de la planète ».

Une position de leader dans notre marché
Comme distributeur, parfois vu et perçu, par certains comme une entreprise de transport entreposant et déplaçant des boites, il y a de l’audace, de la créativité et de l’énergie propre Carrousel à investir temps et ressources pour mettre en place un programme de cette envergure. Un programme qui nous sortait de notre zone de confort et était en phase avec nos engagements.

Une mission d’entreprise
Cette mission consiste à promouvoir et favoriser les comportements écoresponsables sur l’ensemble de la chaîne de valeur des solutions que Carrousel met en marché avec l’ensemble de ses parties prenantes. Il y a l’idée d’accompagner partenaires et fournisseurs à adopter des stratégies pertinentes (Économie circulaire) pour réduire les impacts négatifs de nos activités au plan environnemental. Il y a également le souci d’accompagner les entreprises qui ont mis les questions d’écoresponsabilité au cœur de leur modèle d’affaires. Plus on multiplie les pollinisateurs à travailler ensemble sur des solutions, plus on a de leviers et donc d’impacts potentiels  

Des partenaires d’affaires tournés vers la collaboration
L’histoire de l’entreprise le démontre depuis maintenant 52 ans : travailler de concert avec de solides partenaires d’affaires que sont nos fournisseurs est un levier important lors de l’implantation de projets collaboratifs comme celui du programme Carrou-Cycle.

De plus, Emballages Carrousel est en contact avec plus de 20 000 clients : Parler de solutions d’emballages écoconçus et trouver des solutions alternatives en lien avec les concepts d’économie circulaire, nous permet d’influencer la communauté à adopter de meilleurs comportements en termes d’écoresponsabilité.

Le programme Carrou-cycle s’inscrit dans un mouvement plus large de changement de paradigme et de transformations nécessaires pour consommer juste et mieux. L’idée est de faire sa part, de repenser et d’oser pour favoriser l’émergence d’une société que l’on souhaite plus saine, plus juste et consciente des privilèges que nous offre notre planète,

Outils et méthodologies utilisés

  • Équipement de broyage performant;
  • Participation d’un partenaire déjà en position de recevoir la matière afin de la recirculariser en sacs à ordure ou en enveloppes d’expédition;
  • Achat de compacteurs afin d’optimiser l’espace dans nos camions;
  • Aucun ajout de kilométrage sur les routes,
  • Aucuns frais supplémentaires pour notre clientèle;
  • Analyse annuelle du nombre de livres détournées des sites d’enfouissement.

Sources de financement de l'initiative

Source privée de financement effectuée par le porteur de l’initiative ainsi que son partenaire d’affaires.

Partager:
Auteur de la page

Valérie Jodoin

Modérateur

Emilie Chiasson

Conseillère en communication - Économie circulaire