Appel à projets | Circularité des textiles de Montréal et Gatineau

Appel à projets | Circularité des textiles de Montréal et Gatineau
Les villes de Montréal et de Gatineau se sont engagées à accélérer la transition écologique, notamment en tendant vers un avenir zéro déchet, plus durable et propre pour les générations futures. Montréal et Gatineau ont aussi adopté des objectifs ambitieux dans leurs Plan directeur de gestion des matières résiduelles (PDGMR) et Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) respectifs.
Les actions prévues visent entre autres la réduction du pourcentage de textile post-consommation envoyée à l’enfouissement en favorisant tout d’abord le réemploi et ensuite, le recyclage des textiles impossible à réemployer.


Enjeux

Ville de Montréal

Chaque année, la quantité de textile éliminé par le secteur résidentiel montréalais est estimée à 40 000 tonnes pour l’agglomération de Montréal. Cette estimation s’avère conservatrice, car elle exclut les déchets textiles provenant des installations industrielles, commerciales et institutionnelles (ICI).

Dans l’agglomération montréalaise, 54 OBNL ainsi que 40 friperies et entreprises privées récupèrent les textiles en bon état afin de les revendre sur le marché local ou pour l’exportation. 

Ville de Gatineau

Pour 2022 seulement, la quantité de textile éliminé dans les ordures d’origine résidentielle est estimée à environ 6 700 tonnes. De plus, environ 1 500 tonnes de textiles se retrouvent dans les matières recyclables et finissent à l’enfouissement. Ainsi, un gisement annuel de 8 200 tonnes de textiles pourrait être détourné de l’enfouissement. Par ailleurs, environ 4 000 tonnes de textiles seraient récupérées chaque année via les boîtes de don ou via le don direct à des OBNL. 

Une dizaine d’OBNL récupèrent actuellement des textiles dans leurs magasins ou boîtes de don sur le territoire de Gatineau.

Traitement actuel des gisements textiles pour Montréal et Gatineau

Les textiles récupérés sont d'abord triés manuellement pour identifier les morceaux pouvant être revendus en friperie ou exportés vers certains pays en développement. Les textiles abîmés ou sales ne sont habituellement pas réparés, surcyclés ou nettoyés et aboutissent à l’enfouissement. 

Dans un futur où l’économie circulaire serait mise au service de ces enjeux, les textiles ne pouvant être destinés au réemploi devraient ensuite être triés selon leur composition et couleur, grâce à une technologie de tri, pour être acheminés vers la bonne filière de recyclage. 

Or, l’utilisation de ces technologies de tri est inexistante au Québec. De plus, la filière du recyclage des textiles est quasi inexistante pour les textiles post-consommation au Québec. Par conséquent, près de 85% du tonnage textile post consommation en bon ou mauvais état, ne peut être actuellement détourné de l’enfouissement.

Vous portez un projet d’économie circulaire en textile ou autres ? C’est à votre tour de vous faire connaître avec les Prix initiatives circulaires! Ajouter votre initiative sur la carte avant le 24 septembre 2023 et vous pourriez recevoir une invitation aux Assises québécoise de l’économie circulaire 2023 et un portrait sur Québec circulaire.

INSCRIVEZ VOTRE INITIATIVE

Description de l'appel à projets

Appel de projets Défis Innovation : Augmenter la circularité des textiles

Les villes de Montréal et Gatineau souhaitent appeler des projets technologiques innovants pour accroître la circularité dans le secteur des textiles et détourner ces matières de l’élimination. 

Les projets présentés doivent viser à instaurer n’importe où au Québec de nouveaux services technologiques, pragmatiques et rentables pour les fournisseurs de services afin de favoriser le développement d’une filière écoresponsable du recyclage de textiles post-consommation.

Montréal et Gatineau s’attendent donc à recevoir des projets technologiques portant sur :

  1. Le tri de textiles par couleur et composition, grâce à une technologie de tri semi-automatisée ou automatisée;
  2. Le conditionnement, soit la préparation des textiles pour le réemploi (ex.: dépersonnalisation, nettoyage, réparation, surcyclage) ou leur recyclage (ex.: retrait des points durs, découpe, déchiquetage, défibrage, etc.);
  3. Le recyclage mécanique ou chimique, incluant la validation des débouchés viables pour ces produits fabriqués à partir de fibres recyclées.

Les gisements textiles qui sont visés dans le cadre de cet appel à projets sont les textiles post-consommation provenant de l’une ou l’autre des sources suivantes situées sur le territoire de l’agglomération de Montréal et de la Ville de Gatineau :

  • Des ménages, ou l’équivalent provenant de friperies et OBNL;
  • Des entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration (ex.: draps, literie, nappes);
  • Gisements municipaux et organisations (ex.: vêtements de travail des cols bleus, uniformes pour policiers, pompiers, agents de sécurité, agents de stationnement ou autre selon le secteur d’activité);
  • Des commerces et boutiques (ex.: invendus en bon état ou détériorés/brisés);
  • Des fabricants de vêtements (ex.: vêtements de seconde qualité et rejets).

 

Autres informations pertinentes

  • Il n'y a pas de date limite pour le dépôt des projets. Les projets seront traités par ordre d'arrivée jusqu'à épuisement des fonds disponibles.
  • Au besoin, la Ville de Montréal se propose d’être un terrain d’expérimentation pour les projets touchant les uniformes et vêtements de travail municipaux.
  • Un document plus élaboré concernant le contexte et les objectifs de la Ville de Montréal est disponible en cliquant ici.
  • Un document plus élaboré concernant le contexte et les objectifs de la Ville de Gatineau est disponible en cliquant ici.
  • TechniTextile Québec, Ville de Montréal et Ville de Gatineau demeurent disponibles pour toutes autres demandes d’informations.

 

Vous avez des questions sur
ce Défi Innovation ou souhaitez déposer un projet? 

Cliquez ici pour accéder au formulaire et parler avec nous.

Pour en connaitre davantage sur les Défis innovation du MÉIÉ, cliquez-ici

 

Crédit illustration : Technitextile

Partager :
Auteur de la page

Dany Charest

Modérateur

Julie Desjardins

Travailleure autonome