Québec se dote d'une Feuille de route gouvernementale en économie circulaire

Québec se dote d'une Feuille de route gouvernementale en économie circulaire
Depuis longtemps attendue, la toute première Feuille de route gouvernementale en économie circulaire (FREC) du Québec a été dévoilée à la 15e édition du Salon des technologies environnementales du Québec (TEQ). Le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) a profité de l'occasion pour annoncer à la fois le lancement de la FREC 2024-2028 et la révision de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

Cette feuille de route qui s'échelonne jusqu'à 2028 réaffirme que le gouvernement a pour ambition d'augmenter le taux de circularité de l'économie d'ici là et de soutenir une progression annuelle de l'indice de productivité des matières au Québec.

La FREC est le fruit d'une collaboration avec RECYC-QUÉBEC et elle constitue l'un des chantiers la Stratégie gouvernementale de développement durable (SGDD) 2023-2028 qui a pour vocation d’intégrer la durabilité dans toutes les sphères d’intervention du gouvernement. Elle offre une vision d’ensemble des priorités nationales en termes de circularité, et souhaite faciliter la concertation et la complémentarité des interventions gouvernementales.

Cette feuille de route arrive après plusieurs années de mobilisation des parties prenantes qui font fleurir les initiatives circulaires sur tout le territoire et aspirent à ce que la FREC stimule une plus grande synergie entre les différentes actions. Le ministre de l'Environnement, Benoit Charette, reconnait l'importance qu'ont les acteurs et les actrices sur le terrain qui stimulent l'innovation et sont à la base du mouvement circulaire au Québec.

C'est grâce aux organisations qui œuvrent sur le terrain que nous innovons efficacement afin de trouver des solutions concrètes aux défis environnementaux, et ce, au bénéfice de l'ensemble des Québécoises et Québécois.

- Benoit Charette

Découvrir la FREC

 

Quelques faits saillants de la FREC

  • La FREC constitue un cadre de gouvernance qui amènera les ministères et organismes ciblés à collaborer pour accélérer la réalisation de mesures structurantes et stratégiques favorables à une économie circulaire. 
  • La FREC priorise cinq secteurs économiques, considérant leur part sur le PIB, leur potentiel de création d’emplois, de réduction des émissions de GES, ainsi que la maturité pour une telle transition: bioalimentaire, construction, manufacturier (textiles et produits électroniques ou électroménagers), mines et énergie. Cette liste s'étoffera au cours des prochaines années afin de répondre aux priorités économiques du Québec.
  • La FREC comprend 22 objectifs et 53 mesures qui devront être en place au 31 mars 2028. Par exemple: le développement et le soutien de la recherche et de l'innovation, la bonification du cadre législatif, politique et financier, la concertation entre les acteurs des différentes chaînes de valeur touchées, l'exemplarité de l'État et la poursuite de l'action du Québec à l'international.

 

Politique québécoise de gestion des matières résiduelles

La dernière révision de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PGMR) remonte à près de 15 ans. Il va sans dire qu'une mise à jour sera des plus pertinentes pour envisager une vision d'avenir dans ce domaine. De nouveaux travaux de révision seront ainsi entamés dans les prochains mois et le gouvernement annonce déjà que des consultations seront menées auprès des parties prenantes. Ces travaux souhaitent répondre, notamment, aux constats du rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur l'état des lieux et la gestion des résidus ultimes, ainsi qu'aux orientations gouvernementales en matière d'économie circulaire.

Restez à l'affut de la PGMR

Partager :
1248
Auteur de la page

Emilie Chiasson

Conseillère en communication - Économie circulaire