Économie circulaire: 86 % des Québécois sont intéressés, mais peu enclins à en payer le prix

  • par Audrey Belot
  • /
  • 2022-09-14 17:14:02
  • /
  • Quebeccirculaire.org
  • /
  • 501

 

Les élections générales de 2022 approchent, et nombreux sont les organismes environnementaux et les citoyens qui souhaitent voir l’environnement au cœur des débats. La population a des attentes croissantes à ce sujet, et demande une vision et des actions concrètes.

Le dernier coup de sonde de Capterra a permis d'interroger 1 006 Canadiens (dont 219 résidents québécois) afin d'analyser leur intérêt pour l’économie circulaire, partie intégrante de la protection de l’environnement. Cette pratique inclut la réutilisation, la réparation, le reconditionnement et le recyclage des ressources existantes. Le rapport est consultable dans son intégralité via ce lien.

 

Les Québécois sont plus conscients de l’économie circulaire qu’au niveau national

La majorité des Québécois sondés (57 %) sont informés quant au concept d’économie circulaire, contre 46 % au niveau pancanadien. Parmi ces Québécois, 24 % connaissent parfaitement le principe de l’économie circulaire, une proportion bien supérieure à la moyenne nationale (13 %). Les 33 % restants des Québécois informés disent connaitre le concept, mais en ignoraient le nom. Seuls 26 % des consommateurs québécois ne connaissaient ni le concept ni le nom, contre 40 % des Canadiens.

44 % des Québécois (contre 40 % au niveau pancanadien) considèrent les pratiques des entreprises en la matière avant de réaliser un achat, dont 4 % qui assurent “toujours tenir compte de leurs actions”. En outre, 42 % des consommateurs basés au Québec (et 41 % à l’échelle nationale) répondent ne pas en tenir compte, mais aimeraient disposer de cette option.

Tessa Anaya, analyste de contenu pour cette étude, déclare : « Les consommateurs québécois ont montré un taux de connaissance de l'économie circulaire beaucoup plus élevé que leurs homologues nationaux, probablement en raison de l'investissement précoce de la région dans le développement durable. Cependant, les deux groupes se ressemblent dans leur soutien réel aux entreprises aux pratiques circulaires, ce qui montre que les Québécois manquent peut-être d'occasions de contribuer aux mesures durables dont ils ont entendu parler. »

DÉCOUVRIR DES INITIATIVES QUÉBÉCOISES EN ÉCONOMIE CIRCULAIRE

 

Le profil des consommateurs engagés et les actions valorisées

L’âge joue un rôle décisif dans la participation des consommateurs dans l’économie circulaire. 43 % des sondés pancanadiens âgés de 18 à 25 ans prennent en compte “au moins parfois” les pratiques environnementales des entreprises avant un achat, contre 29 % des Canadiens de plus de 65 ans. Cette différence entre les générations se retrouve également dans la connaissance du concept d’économie circulaire : 48 % des plus âgés ignoraient ce principe, soit 14 points de plus que la tranche la plus jeune.

QU'EST-CE QUE L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE?

« C'est aux entreprises d’instaurer des mesures d'économie circulaire si elles veulent attirer des acheteurs soucieux de l’environnement, et il est crucial d’investir dans la communication de ces efforts. », explique Tessa Anaya. « Si les PME n'utilisent pas diverses plateformes pour atteindre leur public, elles risquent de passer à côté de certains groupes. »

Les actions menées par les entreprises que les répondants jugent les plus efficaces en termes d'économie circulaire étaient principalement liées aux opérations commerciales internes et aux méthodes de production. On peut citer notamment le recyclage des déchets (70 %), l'utilisation d'énergies renouvelables (62 %), la réduction des déchets causés par les méthodes de production (61 %) ou encore l’extension du cycle de vie des produits (61 %).

Concernant les initiatives des consommateurs, trouver des moyens de réutiliser des produits existants et implémenter un programme de rachat et recyclage ont par ailleurs été mentionnés par au moins 50 % des sondés. Quant aux motivations derrière les actions que les entreprises mettent en place en faveur de l’environnement, 50 % des Québécois sondés estiment que cela vient d’une conviction sincère.

 

Quel prix pour l’économie circulaire?

Les Québécois semblent divisés : 50 % des répondants ne souhaitent pas débourser une somme plus importante pour soutenir l’économie circulaire. Parmi les sondés intéressés (les 50 % restants), la majorité (51 %) serait prête à payer entre 10 % et 20 % de plus alors que 37 % souhaitent que la hausse de prix reste inférieure à 10 %.

 


À propos de Capterra

Capterra aide les entreprises du monde entier à trouver le logiciel adapté à leurs besoins. Fondée en 1999, la plateforme offre la possibilité de trouver le bon logiciel grâce à ses avis d'utilisateurs vérifiés ainsi que ses outils de comparaison et de recherche adaptés. 

En complément de son cœur de métier de comparateur de logiciel, Capterra publie par ailleurs des recherches indépendantes sur des thématiques variées. Les précédents rapports sont disponibles ici :

CONSULTER

 Reconditionnement
 Recyclage
 Réparation
 Réutilisation
 RSE
 Optimisation des opérations
 Economie de fonctionalité
 Consommation responsable
 Capterra
 Canada
 Québec
 Coup de sonde
 Rapport

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

    Suivre
  • Dernière modération le 15/09/2022 - 16:19

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Reconditionnement
     Recyclage
     Réparation
     Réutilisation
     RSE
     Optimisation des opérations
     Economie de fonctionalité
     Consommation responsable
     Capterra
     Canada
     Québec
     Coup de sonde
     Rapport