Influence du Référentiel des compétences en environnement sur l'économie circulaire

Influence du Référentiel des compétences en environnement sur l'économie circulaire
Dans un monde confronté à des défis écologiques majeurs, l'économie circulaire, fondée sur le principe des 3R (réduire, réutiliser, recycler), est l’une des réponses stratégiques. Son fondement repose sur la préservation et la récupération des ressources, en favorisant la réduction, la réutilisation et la réparation des produits et des matériaux.

Il est important d'optimiser l'utilisation des ressources précieuses, de revoir la perception des déchets en tant que ressource plutôt que comme un coût, et de chercher des solutions novatrices pour améliorer à la fois l'environnement et l'économie. Cela permettrait de réduire notre empreinte environnementale en gérant de manière plus efficiente les ressources.

Compétences clés

Pour mieux comprendre et intégrer  l’ADN du concept , il fallait identifier les compétences, qui seront nécessaires aux multiples composantes de l’économie circulaire et des ces métiers et professions  c’est dans cet esprit que le  Guide du référentiel des compétences en environnement a été créé et devient par le fait même  un outil essentiel, afin de développer une adéquation formation emploi, et soutenir les entreprises, les travailleurs et travailleuses en définissant les compétences nécessaires.

Ce référentiel peut également être appliqué dans une multitude de domaines et de contextes tels que : 

  1. l’optimisation du recrutement et la gestion des ressources humaines
  • Affinement du processus de sélection : ce guide détaille clairement les compétences nécessaires pour les emplois verts, améliorant ainsi l'efficacité et la pertinence du processus de recrutement.
  • Harmonisation des profils et des postes : il joue un rôle clé dans la résolution du déséquilibre entre l'offre de travail et la demande de compétences, garantissant une meilleure adéquation entre les employeurs et les candidats potentiels.
  • Génération d'opportunités d'emploi spécialisées dans l'économie circulaire et facilitation de l'élaboration de projets correspondants.
  • Développement de mécanismes d'évaluation des performances centrés sur les compétences.
  • Transformation en un instrument pour les entreprises dans la planification stratégique des ressources humaines.
  • Catalogage, quantification, regroupement et hiérarchisation des situations professionnelles.
  1. ​​2. l’éducation et compétitivité dans le secteur environnemental
  • Guide la création de contenus éducatifs alignés sur les besoins du marché du travail environnemental actuel.
  • Encourage la formation continue tout au long de la carrière professionnelle, soulignant l'importance du développement continu pour rester compétitif dans un marché en évolution constante.
  • Facilite le développement professionnel grâce à des outils pédagogiques conviviaux tels que des modules autonomes et des cours en ligne.
  • Se transforme en une ressource précieuse pour enrichir les programmes de formation universitaire.
  • Articule les éléments clés de ces compétences en connaissances, savoir-faire et savoir-être, adaptés aux divers secteurs environnementaux.
  1. 3. l’impulsion vers une meilleure durabilité
  • Encourage l'adoption de pratiques écoresponsables en identifiant les compétences essentielles pour réduire l'impact environnemental, favorisant ainsi l'intégration de politiques durables au sein des organisations.
  • Contribue à accélérer la transition vers une économie verte en formant une main-d'œuvre qualifiée, facilitant ainsi l'adoption de méthodes de production et de consommation respectueuses de l'environnement.
  • Facilite la transition vers une économie verte en établissant les fondements des compétences requises pour répondre aux défis de cette transition.

Le Guide du référentiel des compétences en environnement joue un rôle important dans la transition vers une économie circulaire. Il contribue à améliorer les processus de recrutement, à orienter l'éducation en fonction des besoins réels du marché et à favoriser une progression professionnelle alignée sur les principes de durabilité.

Bien qu'il ne soit pas spécifique à l'économie circulaire, il met en lumière 10 sous-secteurs et les compétences requises dans ceux-ci. Sa mise en œuvre est essentielle non seulement pour le succès individuel dans les carrières liées à l'environnement, mais aussi pour le bien-être collectif.

Ce projet innovant permettra d'avancer dans la compréhension des compétences futures et d'anticiper les besoins grâce à un référentiel gradué et adapté aux partenaires du marché du travail en environnement. L'approche par sous-secteurs, avec des compétences définies par niveaux de complexité et illustrées par des exemples concrets, facilite l'utilisation de ce référentiel.

En résumé, ce projet vise à clarifier les compétences en environnement, une première au Québec. Ces avancées permettront de fournir des outils aux intervenants en entreprise, aux concepteurs de programmes d’études environnementales et aux chercheurs d’emploi souhaitant évoluer dans ce domaine.

Références


Par DOMINIQUE DODIER, B.A. CRIA
Directrice générale, EnviroCompétences
dominique.dodier@envirocompetences.org

Partager :
415
Auteur de la page

Pierre Lengronne

Directeur des communications

Modérateur

Emilie Chiasson

Conseillère en communication - Économie circulaire