Le réemploi en premier, pour un avenir circulaire

L'écocentre de Saint-Jérôme, le plus grand au Québec pour le réemploi des matières résiduelles.

Détails du projet

  • Structure porteuse : Développement Durable Rivière-du-Nord
  • Nature de l'initiative : OBNL et coopérative
  • Périmètre : 10
  • Localisation : 220, boulevard Maisonneuve, Saint-Jérôme, J5L 0A1
  • Date de début : mai 2021

Stratégies de circularité

  • Consommation responsable
  • Recyclage et compostage
  • Approvisonnement & consommation responsable
  • Optimisation des opérations
  • Don et revente
  • Valorisation
  • Entretien et réparation
  • Économie de fonctionnalité
  • Écologie industrielle
  • Écoconception
  • Économie collaborative
  • Location
  • Reconditionnement
  • Toutes les stratégies
Description

Au Québec, les écocentres misent principalement sur le recyclage et la valorisation dans le traitement des matières résiduelles. Bien que ces alternatives représentent une solution intéressante à l’enfouissement, elles ne sont pas optimales lorsque les matières en bon état ne sont pas réemployées. Ce phénomène, observé sur l’ancien site de l’Écocentre de Saint-Jérôme, représentait un enjeu majeur auquel les décideurs devaient trouver une solution pour améliorer les pratiques environnementales.

La solution développée a été de construire un bâtiment de 10 000 pieds carrés dédié au réemploi. Cette infrastructure unique, inaugurée en 2021, devient le premier en envergure pour un écocentre au Québec. En plus de la plateforme de tri qui accepte les résidus domestiques dangereux (RDD), les débris de construction, de rénovation ou de démolition (CRD) et les matières issues de la responsabilité élargie des producteurs (REP), l’Écocentre de Saint-Jérôme permet de prolonger la durée de vie utile à un volume très important de matières grâce au réemploi.

Objectifs visés

Son but premier étant de détourner le maximum de ressources des centres d’enfouissement, d’abord par le réemploi des matières en bon état, puis par le recyclage et la valorisation, l’Écocentre de Saint-Jérôme soutien et développe des approches innovantes à visées environnementales, sociales et économiques.

Objectifs environnementaux

La boucle courte que permet la boutique de réemploi sur le chemin parcouru par les matières en bon état favorise d’abord et avant tout l’intensification de l’usage des produits. À l’Écocentre de Saint-Jérôme, la matière devenue inutile pour les uns devient la richesse des autres et permet d’éviter la production d’objets et de matières avec des ressources naturelles vierges.

Le réemploi encourage le prolongement de la durée de vie utile des produits. La réparation, la restauration et la transformation des objets, des meubles et des matériaux par la clientèle permet de donner une seconde vie à plusieurs objets qui auraient pu être considérés comme obsolètes autrement.

Les matières, lorsque non réemployables, sont recyclées et valorisées localement, le tout pour éviter au maximum d’envoyer des ressources à l’enfouissement et de limiter l’émission des gaz à effets de serre par le transport.

Objectifs sociaux

L’Écocentre de Saint-Jérôme participe activement à la dynamique sociale de sa communauté de différentes façons.

Tout d'abord, l'organisme se distingue par l’insertion de travailleurs et de stagiaires provenant de différents milieux sociaux. L’objectif de l’intégration de ces personnes est de leur donner les acquis nécessaires à une bonne intégration au marché du travail à travers l’attribution de tâches et responsabilités qui contribuent à leur plein épanouissement.

Aussi, les ententes avec les organismes communautaires de la région permet le partage des surplus d'objets et d'articles avec les différents acteurs du milieu. Or, cette répartition des ressources fait de l’Écocentre de Saint-Jérôme un acteur important pour la construction d’un filet social plus fort pour les gens dans le besoin de notre milieu.

Finalement, les petits prix des articles vendus à la boutique de réemploi facilitent l’inclusion sociale de plusieurs personnes. Pensons aux familles monoparentales à faibles revenus, aux personnes en situation de vulnérabilité, aux nouveaux arrivants ou encore aux étudiants qui quittent le foyer familial.

Objectifs économiques

L’Écocentre de Saint-Jérôme contribue au développement de l’économie circulaire de sa région en misant sur le réemploi des matières qui en fait bénéficier les citoyens et la collectivité, mais aussi à travers le recyclage et la valorisation des matières grâce à ses ententes avec des entreprises locales qui partagent le même objectif zéro déchet et de boucle courte.

De plus, l’Écocentre de Saint-Jérôme prend part à une économie collaborative sur le territoire de la MRC de la Rivière-du-Nord à travers sa contribution matérielle à un réseau interconnecté avec les organismes et les entreprises de la région.

Finalement, la création de plus de 25 emplois, à temps plein et à temps partiel, fait de l’organisme un employeur de choix localement.

Stratégie(s) de circularité concernée(s)

  • Recyclage et compostage
  • Approvisonnement & consommation responsable
  • Optimisation des opérations
  • Don et revente
  • Valorisation

Résultats obtenus

Résultats qualitatifs

Avec la construction du bâtiment et le développement de la notoriété de la boutique de réemploi depuis 2021, un nouveau type de clientèle émerge, soit celle d’une clientèle consciencieuse de l’environnement qui trouve enfin une solution de consommation alternative aux grandes chaînes d’articles et de matériaux neufs de la région. En effet, la qualité des infrastructures, la diversité des articles récupérés, la disposition des départements et la qualité des objets et des matières de seconde main mises à la disposition de la clientèle facilite grandement la transition vers une consommation responsable et circulaire.

À travers ses différentes ententes de partage des ressources matérielles avec les organismes communautaires de la région, l’Écocentre de Saint-Jérôme contribue à aider annuellement des centaines de familles et de personnes vulnérables. Les organismes peuvent ainsi combler des besoins matériels pour des gens vivant en situation d’itinérance, des nouveaux arrivants ou encore des familles monoparentales par l’entremise des dons directs.

L’Écocentre de Saint-Jérôme constitue une alternative de premier choix au fardeau financier imposé par l’inflation et la hausse du coût de la vie. En remettant en circulation des milliers d’objets et de matériaux à petit prix, les gens vivants avec de faibles revenus peuvent combler leurs besoins matériels sans trop de soucis.

Par ses programmes d’insertion en emplois, l’Écocentre de Saint-Jérôme permet à des dizaines d’employés et stagiaires d’acquérir les compétences nécessaires au marché du travail et d’accroître leur employabilité.

Résultats quantitatifs

Annuellement, l’Écocentre de Saint-Jérôme reçoit plus de 4 000 tonnes de matières résiduelles. Parmi ces matières, 40% sont vouées à la valorisation, 26% au recyclage et 19% au réemploi. Par rapport à la moyenne des écocentres du Québec, le réemploi occupe une importance supérieure à la moyenne dans les activités de l’Écocentre de Saint-Jérôme. En plus de représenter un bénéfice financier important par la mise en vente des matières en bon état, le réemploi fait croître la durée de vie utile des matières d’un volume de 770 tonnes annuellement, soit 97 camions à benne à ordure de 8 tonnes.

La boutique de réemploi attire chaque année près de 150 000 visiteurs, ce qui représente 73% des activités totales de l’Écocentre de Saint-Jérôme. Autrement dit, la qualité des infrastructures et des matières en bon état de la boutique est un atout important pour sa popularité sans cesse croissante auprès des citoyens, des institutions, des commerces et des industries. Ainsi, de plus en plus de citoyens participent à l’effort de consommation responsable et circulaire.

Principale(s) ressource(s) concernée(s)

  • Bois
  • Carton et papier
  • Métaux
  • Plastiques, caoutchoucs et autres polymères
  • Produits chimiques
  • Ressources humaines
  • Textile
Porteur(s) de l'initiative

Porteur(s) de l'initiative

  • Développement Durable Rivière-du-Nord
  • Économie sociale, OBNL
  • Commerce de détail
  • 220 Boulevard Maisonneuve
  • Pierre Bruyère
  • pbruyere@ecocentresrdn.org

Partenaire(s) de l'initiative

  • Ville de Saint-Jérôme
  • Partenaire financier


  • Ville de Prévost
  • Partenaire financier


  • Ville de Saint-Hippolyte
  • Partenaire financier


  • Ville de Sainte-Sophie
  • Partenaire financier

Mise en oeuvre

Étapes de mise en oeuvre

Mise en oeuvre de la mission environnementale

  • Mise en application de la hiérarchie des 3RVE par la construction d’un bâtiment de 10 000 pieds carrés sur le terrain de l’Écocentre de Saint-Jérôme dédié au réemploi (à noter que le réemploi constitue un moyen pour la réduction à la source des citoyens)
  • Amélioration des opérations pour favoriser et maximiser le réemploi :
    • Meilleure sélection des matières en bon état
    • Optimisation sur les étalages
    • Mise en place d’infrastructures adaptées aux différents départements
  • Sensibilisation des citoyens, des industries, des commerces et des institutions à la cause du réemploi et de l’importance de leur participation à une boucle courte par leurs dons matériels et la consommation de seconde main lorsque nécessaire.
  • Ententes avec des entreprises locales pour le recyclage et la récupération des matières afin de minimiser les distances parcourues par transport routier.

Mise en oeuvre de la mission sociale

  • Création de partenariats avec des organismes d’insertion en emploi et des écoles à programmes particuliers.
  • Création de partenariats avec des organismes venant en aide aux gens dans le besoin.
  • Analyse des besoins des organismes pour bien répondre à leurs besoins matériels.
  • Développement de la stratégie de transport pour assurer le partage des ressources matérielles avec les organismes.

Mise en oeuvre de la mission économique

  • Développement de l’économie circulaire grâce à la remise en circulation de biens et de matières de seconde main données par les citoyens, les industries, les institutions et les commerces de la région.
  • Embauche de travailleurs et de stagiaires de la région.

Défis

  • Développer un modèle d’affaires n’ayant pas été testé ailleurs au Québec.
  • Mettre en place des infrastructures pouvant accueillir des arrivages de matériels très diversifiés.
  • Formation des employés pour inciter un changement de comportement dans le tri des matières pour maximiser le réemploi.
  • Faire connaître le réemploi par le développement d’un nouveau plan de communication.
  • Faire changer les comportements de consommation auprès des citoyens.
  • Trouver le financement nécessaire à l’achat des infrastructures adaptées.
  • Justifier auprès des décideurs l’importance du réemploi du point de vue environnemental, social et économique.
  • Transmettre et partager l'expertise avec les autres écocentres pour promouvoir le modèle basé sur le réemploi.

Leviers

Le principal levier pour relever les défis qu’apporte le modèle d’affaires de l’Écocentre de Saint-Jérôme est la communication. D’abord, établir un canal et des outils de communication efficaces entre les gestionnaires et les employés permet de mieux comprendre les aspects du travail à améliorer pour maximiser le réemploi. Cette pratique collaborative permet de développer l'esprit d’équipe nécessaire dans la gestion du changement. De plus, le développement d’un plan de communication complet pour faire connaître le modèle d’affaires de l’organisme à travers différents médias est essentiel pour inciter les citoyens, les industries, les institutions et les commerces et à participer au mouvement circulaire qu'il propose. Aussi, la communication avec les décideurs et les partenaires d’affaires est un élément clé pour le développement d’un réseau interconnecté fort et pour assurer la pérennité du projet.

Le second levier pour relever ces défis est cette volonté de bâtir une équipe aux compétences diversifiées qui partagent des valeurs et une vision commune à celle l’Écocentre de Saint-Jérôme. L'objectif encouru est ainsi d'élaborer et de mettre en oeuvre de projets à la fois rassembleurs et novateurs à l'image de ceux qui y travaillent.

Finalement, les administrateurs de l'Écocentre de Saint-Jérôme considèrent que le partage d'expertise avec les autres gestionnaires d'écocentres du Québec est nécessaire pour améliorer les pratiques de chacun. Ainsi, ils ont créé un groupe d'échanges pour promouvoir les bonnes pratiques, trouver des solutions aux limites de chacun et repenser les opérations dans une optique de développement durable et d'économie circulaire.

Outils et méthodologies utilisés

L’Écocentre de Saint-Jérôme utilise une balance pour connaître le poids des intrants (dons et dépôts des matières résiduelles) et des extrants à travers le réemploi, le recyclage, la valorisation et l’enfouissement. Un suivi continuel des poids est effectué dans l’objectif d’améliorer les pratiques de travail afin de suivre le mieux possible la hiérarchie des 3RVE.

L’organisme enregistre les adresses des citoyens venant faire des dons pour le réemploi et des dépôts pour le recyclage ou la valorisation. Ainsi, l’Écocentre de Saint-Jérôme peut suivre le chemin parcouru par les matières et s’assurer qu’elles s’inscrivent dans un circuit court et circulaire.

Attestation Performance du programme ICI on recycle + de Recyc-Québec.

Sources de financement de l'initiative

  • MRC de la Rivière-Du-Nord
  • Financement des villes partenaires
  • Fonds Écoleader
  • Subvention de Recyc-Québec
  • Subvention de Centraide
  • Auto-financement par la vente au réemploi
+ d'infos

Lien(s) Web

 https://www.facebook.com/ecocentresrdn
 http://www.ecocentresrdn.org/-ecocentre-saint-jerome-
  • Vidéo promotionnel de l’écocentre de Saint-Jérôme
Partager:
Auteur de la page

Sophie Andrée Piché

Modérateur

Utilisateur