On tourne vert

Pour que l’industrie de la production audiovisuelle devienne un acteur de la transition écologique !

Détails du projet

Stratégies de circularité

  • Consommation responsable
  • Recyclage et compostage
  • Approvisonnement & consommation responsable
  • Location
  • Entretien et réparation
  • Économie de fonctionnalité
  • Écologie industrielle
  • Écoconception
  • Optimisation des opérations
  • Économie collaborative
  • Don et revente
  • Reconditionnement
  • Valorisation
  • Toutes les stratégies
Description

Le secteur audiovisuel est un important pollueur, un long métrage multisite générant 1000 tonnes d'équivalent CO2, soit 10 000 allers-retours Montréal-Toronto en avion.

"On Tourne Vert", lancé il y a deux ans au Québec, répond à la nécessité de produire de manière plus écologique et de réduire l'empreinte carbone de l'industrie. Il propose gratuitement des outils tels qu'un répertoire de fournisseurs écoresponsables et un guide des bonnes pratiques, ainsi que des ressources telles que des guides spécialisés, des études des formations, un calculateur carbone.

Le programme comprend un système d'accréditation en trois niveaux (engagement, performance et excellence) pour reconnaître et promouvoir les productions respectueuses de l'environnement. Actuellement, plus de 44 productions ont obtenu l'accréditation "On Tourne Vert", témoignant d'un engagement croissant en faveur de la durabilité dans l'industrie audiovisuelle.

Objectifs visés

  • Réduire l'empreinte carbone globale de l'industrie de la production audiovisuelle au Québec, incluant les tournages de longs métrages, courts métrages, séries, émissions, animations et effets visuels.

  • Collecter des données sur l'empreinte carbone des productions audiovisuelles au Québec.

  • Supprimer les barrières à la transition écologique de l'industrie et concevoir des solutions en collaboration avec tous les intervenants de l'industrie ainsi que d'autres parties prenantes pertinentes. Cela englobe l'adaptation des infrastructures urbaines pour les tournages (gestion adéquate des déchets pendant les tournages, utilisation d'énergie propre, aménagement d'emplacements dans les villes pour brancher les équipements), la formation (capacitation des équipes pour travailler de manière durable et formation des nouveaux talents) et le financement (recherche de financement pour faciliter la mise en œuvre de ces mesures et les rendre attractives).

  • Promouvoir et faciliter l'adoption d'une production respectueuse de l'environnement en rendant cette idée accessible et attrayante

Stratégie(s) de circularité concernée(s)

  • Recyclage et compostage
  • Approvisonnement & consommation responsable
  • Location

Résultats obtenus

Optimisation des données et réduction de l'empreinte carbone :

Selon les données d'Ecoprod - France, un long métrage multisite engendre environ 1000 tonnes d'équivalent CO2. Bien que l'obtention de données spécifiques à notre territoire soit un objectif en cours, nous avons récemment dévoilé la première étude sur l'empreinte carbone d'une production audiovisuelle au Québec. Cette étude a été menée sur le long métrage "La Meute", qui a généré un total de 102,33 tonnes d'équivalent CO2, les détails se trouvant dans l'étude. Il est important de noter que ces chiffres ne représentent pas une production typique au Québec, car "La Meute" a été accréditée au plus haut niveau (Excellence) par le biais de notre programme "On Tourne Vert", impliquant la mise en œuvre de nombreuses mesures pour réduire son empreinte carbone. Cette distinction permet cependant d'illustrer la différence d'émissions de GES entre une production standard et une production écoresponsable.

Accessibilité et attrait de la production respectueuse de l'environnement :

Nous avons élaboré une accréditation à trois niveaux pour les productions audiovisuelles écoresponsables (Engagement, Performance et Excellence), basée sur la pertinence et le nombre de mesures adoptées. Actuellement, plus de 44 productions bénéficient de l'accréditation "On Tourne Vert". L'accréditation de niveau Engagement est gratuite, tandis que les niveaux Performance et Excellence sont accessibles pour seulement 200 $, favorisant une démarche abordable.

Meilleur partage de l'information :

Le manque d'information représente la première barrière entravant l'adoption de pratiques écoresponsables dans la production. Notre site propose une gamme d'outils et de ressources pour simplifier cette transition et économiser du temps précieux. Parmi les ressources gratuites mises à disposition, on retrouve un Guide des Bonnes Pratiques, un Répertoire de Fournisseurs Écoresponsables, un guide sur l'approvisionnement et la gestion écoresponsable des costumes (y compris la fin de vie), ainsi qu'un Calculateur Carbone adapté aux productions audiovisuelles. Nous essayons de faire tomber le maximum de barrières au fur et à mesure.

Traitement des autres enjeux (infrastructures urbaines adaptées, formation des équipes, financement) :

Pour résoudre les autres enjeux, tels que les infrastructures urbaines adaptées aux tournages pour une gestion efficace des matières résiduelles et de l'énergie lors des tournages, la formation des équipes et la sensibilisation aux méthodes durables, ainsi que le financement visant à encourager ces initiatives, nous avons mis en place des tables de concertation (comités) rassemblant les parties prenantes pertinentes pour chaque enjeu. Ces comités se réunissent régulièrement et nous permettent de formuler des plans d'action concrets.

Enfin, en partenariat avec la SODEC, nous avons conçu un parcours de formation à la production écoresponsable pour 15 maisons de production en 2023, lequel affiche complet. Ce parcours vise à renforcer l'engagement et les pratiques durables au sein de l'industrie audiovisuelle.

Principale(s) ressource(s) concernée(s)

  • Carton et papier
  • Eau
  • Énergie non renouvelable
  • Energies renouvelables
  • Matières organiques
  • Ressources humaines
  • Textile
  • Autres

Autre mots-clés en lien avec l'initiative

production audiovisuelle, écoresponsable, programme, industrie
Porteur(s) de l'initiative

Porteur(s) de l'initiative

  • Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec (BCTQ)
  • Économie sociale, OBNL
  • Arts, spectacles et loisirs
  • 60 Rue Saint-Jacques bureau 502, Montreal, Quebec H2Y 1L5
  • Caroline Moscardo
  • caroline@bctq.ca

  • Québecor
  • Entreprise, commerce, industrie
  • Arts, spectacles et loisirs
  • 612 Rue Saint-Jacques, Montréal, QC H3C 4M8
  • Gilles Couturier
  • Gilles.Couturier@quebecor.com

  • Conseil Québecois des événements écoresponsables (CQEER)
  • Économie sociale, OBNL
  • Arts, spectacles et loisirs
  • 5455 Av. de Gaspé #200, Montréal, QC H2T 3B3
  • Sophie-Laurence H. Lauzon
  • slauzon@rqfe.org

Partenaire(s) de l'initiative

  • BCTQ
  • Partenaire Fondateur


  • CQEER
  • Partenaire fondateur


  • Québecor
  • Partenaire Fondateur


  • Téléfilm Canada
  • Partenaire activateur (financier)


  • L'INIS
  • Partenaire de formation (pour la formation)


  • MELS
  • Studio MELS = partenaire "Fédérateur"


  • La ville de Montréal
  • Partenaire "Fédérateur"


  • NETFLIX
  • Partenaire "Fédérateur" (financier et échange de visibilité et de services)


  • TVA
  • Partenaire "Fédérateur" (financier et échange de visibilité et de services)


  • Radio Canada
  • Partenaire "Fédérateur" (financier, échange de visibilité et de services)+autres partenaires : Bell Média, La maison du développement durable, Cegep ATM, AQPM, Deuxième récolte, Allia ....

Mise en oeuvre

Étapes de mise en oeuvre

Les étapes qui nous ont conduit ou nous en sommes aujourd'hui :

1- Déterminer le besoin de l'industrie de développer un programme écoresponsable : les parties prenantes présentes autour des tables de discussions stratégiques ont mentionné le besoin d'un programme pour soutenir l'industrie de la production audiovisuelle dans une démarche écoresponsable.

2- À partir de là 3 entités, le BCTQ (Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec), Québecor et le CQEER (Conseil Québécois des événements écoresponsables) se sont alliées pour créer le programme On tourne vert.

3-  Promotion des démarches écoresponsables sur les tournages de films.

4- Création du guide des bonnes pratiques pour aiguiller au mieux les productions et création de notre accréditation sur 3 niveaux.

5- Partenariat avec le calculateur carbone Albert  qui permet aux productions audiovisuelles de calculer leur empreinte carbone

6- Développement d'autres ressources informatives (affiches, autres guides)

7- Trouver des ambassadeurs de tournages verts pour inspirer l'industrie et nous aider à bâtir les outils, ressources, projets pertinents.

8- Développement de formation pour les producteurs (parcours On tourne vert x SODEC) - 15 maison de production formées à la production écoresponsable cette année

9- Lancement des chantiers On tourne vert : tables de discussion régulières autour des enjeux / obstacles rencontrés par l'industrie pour prendre le virage vert. Enjeux abordés :  ville et infrastructures (pour développer avec les villes des infrastructures qui permettraient aux production de pouvoir réduire leurs émissions liées à l'énergie et aux matières résiduelles), financement, et formation. + création d'un plan d'action.

10-  En cours : création d'un guide et d'une accréditation cette fois destiné non pas aux tournages mais aux studios d'animation et d'effets visuels 

11- en cours : développement de formations pour les étudiants 

12- en cours : développement de formation accessibles facilement aux professionnels

Défis

- Essentiellement le manque de financement  (car une production écoresponsable peut coûter plus cher, en tout cas pour le moment) - 15 000$ voir 20 000$ en plus selon les données que nous avons pu recueillir d'une productrice pour une production sur 28 jours avec une équipe d'environ 60 personnes

- Le manque d'infrastructures adaptées : car les tournages n'ont pas forcement accès à des branchement électriques et doivent donc utiliser des génératrices polluantes, pas d'accès aux écocentres pour les matières résiduelles /recyclage / composte

- L'attractivité quant à l'idée de produire de manière écoresponsable : puisqu'aucun incitatif n'existe (pas de règlementation, pas de crédit d'impot...) alors que cela demande au début du temps et de l'argent aux productions.

- Le manque de formation et de sensibilisation : sur les plateaux, peu de membres de l'équipe sont sensibilisés ou formé à l'aspect écoresponsable

- La difficulté de collecter des données précises sur l'empreinte carbone des productions car chaque production est différente et que l'outil de calcul carbone est assez complexe et chronophage.

 

Leviers

- La communauté des productions écoresponsables qui voit peu à peu le jour

- Se concentrer sur la rélève pour que les futurs professionnels soient déjà formés à ça 

- La coopération avec les villes et des gouvernement 

- La coopération avec des organismes privés 

- La réglementation qui commence à changer sur certains points (interdiction de certains plastiques à usage unique à Montréal dans les restaurants et commerces alimentaires et donc aussi pour les traiteurs)

- Coopération avec des organismes similaires à On tourne vert dans le reste du canada (exemple Reel Green en Colombie Britannique, Green Spark Group en Ontario) et même dans le reste du monde (Ecoprod en France)

Outils et méthodologies utilisés

- Calculateur carbone Albert : pour que les productions calculent leur empreinte carbone

- Guide des bonnes pratiques : pour que, par département, les productions sachent quelles actions concrètes mettre en place sur le tournage 

- Guides des costumes : pour savoir ou se procurer des costumes de manière responsable et comment gerer leur fin de vie de la meilleure façon possible

- Un répertoire des fournisseurs écoresponsables : pour que les productions aient accès à une liste centralisée des différents fournisseurs écoresponsables auxquels elles peuvent faire appel pour leur production (traiteurs, maquillage, location de décors, de costumes, location de génératrices vertes etc)

- Un accréditation à 3 niveaux

- Des affiches informatives 

- Études et rapport : étude sur l'empreinte carbone d'une production  (réalisée selon une méthodologie détaillée dans le document), Rapport de projet sur l'importance des écogestes à l'écran, étude de cas d'une production écoresponsable (Vidanges)

Sources de financement de l'initiative

- Essentiellement via du financement venant de nos nombreux partenaires qui souhaitent nous soutenir dans la démarche et contribuer à développer des projets  

- Ou bien des subventions d'organismes d'état (Développement économique Canada (DEC) et la SODEC)

Partager:
Auteur de la page

Caroline Moscardo

Modérateur

Utilisateur