Villes et Régions circulaires | Outremont en exemple

Villes et Régions circulaires | Outremont en exemple
81 % des Canadiens résident dans des zones métropolitaines, ce qui fait des villes et des régions des joueurs essentiels dans la promotion de la circularité au Canada. De ce fait, en 2023, le projet villes et régions circulaires a accompagné pour une seconde fois une cohorte de 10 villes et régions canadiennes pour leur donner le coup d’envoi de leur transition vers l’économie circulaire.

En 2021-2022, c'était Montréal, Sherbrooke et la ville de Chapais qui prenaient part comme villes québécoises parmi les 10 villes et régions du Canada à accélérer leur transition vers la circularité. Cette année, 10 nouvelles villes et régions canadiennes ont formées la cohorte 2022-2023. Parmi elles, trois villes et régions du Québec :

En partenariat avec Circle Economy, cette cohorte a mis en commun les apprentissages réalisés à travers la progression, les opportunités et les défis variés rencontrés. La clé du succès a consisté à prendre en compte le contexte local. En effet, chaque ville et chaque région connaît des enjeu bien à elle lié au territoire et à sa situation sociale et économique. 


Outremont, exemple inspirant

Outremont, un arrondissement de la ville de Montréal, qui a rejoint la cohorte 2022-2023 de l'Initiative canadienne des villes et régions circulaires (ICRC) et qui lors d'un atelier animé par le Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités, le National Zero Waste Council (NZWC), le Recycling Council of Alberta, RECYC-QUÉBEC et Circle Economy, a pu identifier les opportunités les plus adaptées à sa transition vers une économie circulaire.

Découvrez quelques-uns des leviers d'Outremont pour augmenter la circularité sur son territoire:

  • Dans le domaine alimentaire, promouvoir un système plus circulaire en encourageant le compostage dans les ménages, les entreprises et les institutions par le biais de subventions, tout en favorisant l'autonomie alimentaire grâce au développement de fermes urbaines.
  • Pour créer un environnement bâti circulaire, éviter la démolition et privilégier la réutilisation des matériaux de valeur autant que possible. Il est également envisagé d'explorer la mise en place d'une plateforme permettant la réutilisation, la récupération, la certification et la vente de matériaux et de composants secondaires aux entreprises de construction locales.
  • Promouvoir l'éducation et la sensibilisation aux opportunités offertes par l'économie circulaire. Cela implique d'établir une communication avec les résidents et les entreprises d'Outremont afin de susciter un soutien et une mobilisation en faveur de la transition vers une économie circulaire.

Pour tout savoir sur le projet Villes et régions circulaires et sur la manière dont vous pouvez vous engager dans la prochaine cohorte, vous pouvez consulter le lien suivant : Villes et Régions Circulaires

Partager :
Auteur de la page

Julie Desjardins

Travailleure autonome

Modérateur

Emilie Chiasson

Conseillère en communication - Économie circulaire