La Colombie-Britannique franchit une étape cruciale vers une économie circulaire en interdisant les plastiques à usage unique

La Colombie-Britannique franchit une étape cruciale vers une économie circulaire en interdisant les plastiques à usage unique

La Colombie-Britannique a marqué un tournant crucial dans la lutte contre la pollution plastique en adoptant le 14 juillet dernier, son Règlement interdisant les plastiques à usage unique (Single-use plastics prohibition Regulations). Cette initiative non seulement interdit les articles en plastique jetables tels que les sacs d'emplettes et les accessoires des services alimentaires, mais favorise également les stratégies d'économie circulaire.

Cette réglementation audacieuse envoie un message clair quant à l'engagement de la province envers la préservation de l'environnement. En bannissant ces plastiques à usage unique, la Colombie-Britannique encourage la réduction des déchets à la source et incite les entreprises à développer des alternatives plus respectueuses de l'environnement, impulsant une transition vers une économie plus circulaire. 

Mettre l’accent sur les produits à usage unique difficiles à recycler et sur les produits en plastique fera évoluer la Colombie-Britannique vers une économie circulaire où les déchets et la pollution sont éliminés, la réutilisation des produits et des matières les maintient dans l’économie, et où les systèmes naturels sont régénérés.

- George Heyman, ministre de l’Environnement et de la Stratégie sur les changements climatiques.

Le règlement vise à interdire la distribution de différents articles en plastique, tels que, notamment:

  • Les sacs d'emplettes;
  • Les accessoires jetables des services alimentaires;
  • Les plastiques oxodégradables;
  • Les articles de mousse de polystyrène. 

Lire le communiqué

Pour tout savoir sur l'ensemble des plastiques interdits figurant sur le règlement, c'est par ici: 

Bristish Columbia Plastics bans and regulation

Alors qu'au Fédéral le règlement interdisant 6 articles à usage unique a été adopté dès 2022, Montréal a mis en application son règlement interdisant les plastiques à usage unique le 28 mars dernier.

Le Québec peut sembler en avance de quelques mois sur la Colombie Britannique, toutefois sur le terrain il y a encore du chemin à faire avec l'application du règlement. En effet, beaucoup de plastique à usage unique circule toujours dans les chaînes de restauration rapide et plusieurs autres commerces malgré l'interdiction de la Ville de Montréal sur le sujet.

Élizabeth Ménard, du quotidien 24heures, s'est présentée dans plusieurs succursales pour constater le non respect du règlement près de 4 mois après son entrée en vigueur le 28 mars 2023. Comme mentionné dans son reportage: à Montréal c'est près de 80% des déchets trouvés dans les rues et les parcs qui sont des articles en plastique à usage unique en provenance des commerces et restaurants avec un comptoir à emporter.

Pourtant, tous ces tonnages de déchets plastique sont évitables en proposant aux consommateurs des contenants, verres et ustensiles consignables, à l'instar des initiatives circulaires de plus en plus nombreuses offertes par les entreprises comme La TasseRetournzyCano et Bo Paq.

 

Vous portez un projet d’économie circulaire ? Un modèle proposant une alternative au plastique à usage unique ? C’est le moment de faire connaître votre initiative avec les Prix initiatives circulaires ! Inscrivez votre initiative sur la cartographie interactive d'ici au 24 septembre 2023.
INSCRIVEZ VOTRE INITIATIVE

 

Crédit photo : Unsplash

Partager :
1802
Auteur de la page

Julie Desjardins

Travailleure autonome